Délégation du médiateur de la République d’Oran: 70% des requêtes réglées

La délégation du médiateur de la République de la wilaya d’Oran a réglé 70% des requêtes grâce à un personnel mobilisé pour faciliter toute mesure garantissant les droits du citoyen, et ce en coordination avec les instances locales concernées, a affirmé le délégué local de l’instance, Choaïb Baghli.

Depuis son entrée en activité le 16 août dernier, la délégation locale du médiateur de la République a reçu plus de 500 requêtes, a indiqué M. Baghli, assurant que toutes ont été étudiées et envoyées aux secteurs concernés.

Selon le délégué, les requêtes ont trait, pour la plupart, au logement public toutes formules confondues, à la réalisation d’équipements publics dans les nouvelles cités d’habitation, à l’éclairage public, aux autorisations d’ouverture de pharmacies, aux problèmes relatifs au foncier agricole et l’aménagement des zones industrielles, entre autres.

« Toutes les requêtes parviennent aux responsables locaux concernés, ce qui explique que 70% d’entre elles ont été réglées », a-t-il estimé, qualifiant le bilan réalisé de « positif ».

M. Baghli a expliqué à l’APS la méthode de gestion des missions de la délégation du médiateur de la République d’Oran au niveau local, notamment ce qui a trait au suivi quotidien des doléances et préoccupations des citoyens, ainsi que la rapidité de leur prise en charge conformément aux lois et règlements en vigueur.

Le suivi, a ajouté le délégué local, débute dès l’accueil des citoyens pour le dépôt des réclamations et des requêtes, poursuivant qu’un guichet de réception et d’orientation est dédié à cet effet à l’entrée du siège de la délégation, où un formulaire contenant les renseignements personnels et l’objet de la requête est rempli puis enregistré sur le réseau.

Pour le dépôt des requêtes, « le citoyen peut prendre rendez-vous via le site de la délégation sur les réseaux sociaux, par courrier électronique ou en se présentant directement au siège local, sans rendez-vous préalable », a fait savoir M. Baghli, notant que le personnel de la délégation prend soin de recevoir les préoccupations des citoyens en toute circonstance de 8 heures à 19 heures.

« Le personnel de la délégation offre les meilleures conditions d’accueil aux citoyens, ce qui a pour effet de les rassurer d’autant que parfois ils sont accablés par des préoccupations complexes et difficiles à solutionner », a-t-il assuré.

Afin de garantir un bon accueil aux citoyens, une psychologue reçoit leurs réclamations et les aide à rédiger leurs renseignements. Suite à quoi, elle oriente les plaignants pour la présentation de leurs requêtes, qu’ils discuteront avec l’un des conseillers du délégué du médiateur de la République.

Les personnes âgées ou présentant des handicaps sont reçues au rez-de-chaussée du siège pour leur éviter le désagrément de monter à l’étage supérieur, a ajouté le responsable.

Des conseillers de diverses spécialités pour l’étude des requêtes

La délégation, dont le siège local a été inauguré par le médiateur de la République, Karim Younes, le 5 janvier en cours, emploie plusieurs conseillers de diverses spécialités, dont des bénévoles, pour une étude appropriée des recours et réclamations.

Elle peut également faire appel à un expert si la requête le nécessite, a affirmé M. Baghli, ajoutant que les conseillers étudient d’abord avec les requêtes avec les concernés, puis enquêtent et s’assurent de leur compatibilité avec les lois en vigueur, pour enfin les envoyer à l’administration publique concernée pour leur prise en charge.

A ce propos, le délégué local a relevé qu’un « délai de 15 jours est accordé à l’administration publique pour répondre à la requête et la prendre en charge », poursuivant qu' »une fois le délai expiré, le wali est informé. Et si la réponse tarde encore plus d’une semaine, une correspondance est envoyée directement au ministère de tutelle, sous la supervision du médiateur de la République ».

Dans certains cas, le délégué du médiateur de la République prend en charge de régler la réclamation à l’amiable, notamment dans certains litiges entre des fonctionnaires et leurs directeurs, a indiqué à titre d’exemple, le responsable.

Depuis l’inauguration de son nouveau siège de deux étages sis à la cité Emir Abdelkader (Bir El-Djir), la délégation accueille une moyenne quotidienne de 40 personnes, généralement des jeunes, a-t-on indiqué.

Des citoyens, rencontrés à la délégation, ont fait part de leur satisfaction quant aux conditions d’accueil et la qualité d’écoute de leurs préoccupations par l’instance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + 16 =