Une trentaine de producteurs au Festival international du fromage de Tizi-Ouzou

Le 2eme Festival international du fromage de Tizi-Ouzou (FIFTO) s’est ouvert jeudi en présence d’une trentaine de producteurs, engagés dans la promotion d’un créneau jugé porteur et faisant une des particularités de la wilaya.

L’ouverture du Festival a été marquée par la présence d’un représentant du ministère de l’Industrie et des ambassadeurs du Liban, de la Turquie, du Cameroun et de la Croatie. Ces derniers, qui ont dégusté les produits exposés, ont indiqué avoir « apprécié la qualité et la diversité des fromages » et qu’ils « envisagent des partenariats dans ce domaine entre l’Algérie et leurs pays » respectifs.

S’exprimant à l’ouverture de cette nouvelle édition, organisée par le bureau local de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), au niveau de l’Institut national d’hôtellerie et de tourisme, le wali de Tizi-Ouzou, Djilali Doumi, a relevé que la transformation du lait et particulièrement la fabrication du fromage était un créneau porteur qui fait la « particularité de la wilaya et mérite d’être encouragé ».

De son côté, la présidente de la CGEA, Saida Neghza, a appelé à la mise en place d’une politique complémentaire entre les différents départements ministériels concerné par le développement de la filière lait, à savoir l’Agriculture, le Commerce, l’Industrie, les Finances et l’Energie, afin d’atteindre l’autosuffisance dans ce domaine et aller vers l’exportation pour  « réduire la facture d’importation de la poudre de lait qui pèse sur le trésor public ».

A noter que cette deuxième édition du FIFTO se poursuivra jusqu’à dimanche prochain.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 2 =