UN SALON NATIONAL DEDIE AU SAFRAN A ORAN : Le wali, Messaoud Djari, inaugure la première édition à la pépinière d’Oran

Le wali d’Oran, Messaoud Djari, a procédé à l’inauguration du premier salon national du safran, qui se tient à la pépinière des jardins, situé au 4ème Bd périphérique d’Oran.   le conseiller du président de la République a assisté à une exposition dédiée à cette épice, des activités culturelles  et une conférence sur l’histoire du safran et les perspectives de son  développement en Algérie sont programmées. En marge de cette exposition, il a été mis en exergue le travail de la femme  rurale versée dans ce créneau ne nécessitant pas un investissement  important pour développer ce produit aux apports nutritionnels et  thérapeutiques importants. Cette manifestation, mise sur pied en partenariat avec la direction des  services agricoles et la chambre de l’agriculture de la wilaya d’Oran,  se tiendra  du 1er au 3 avril prochain. La rencontre animé par les producteurs de Safran, a vu la participation de quelques 28 wilaya ayant une expérience réussie  dans la production du safran, cet « or rouge », très demandé sur le marchés  mondiaux. Les organisateurs ont eu pour objectif de promouvoir le safran  algérien pour le commercialiser au double niveau local et national avant de  conquérir les marchés internationaux », annonce-t-on. Notons que le safran algérien est considéré  comme un produit de haute qualité, en raison du compost naturel, utilisé  dans sa semence et sa culture. Un laboratoire spécialisé français l’avait  classé dans la première catégorie en matière de qualité. « Cette épice la plus chère au monde est très demandée par les  établissements hôteliers et de restauration. Les professionnels de ce  secteur et le large public sont conviés à visiter le salon pour découvrir  les propriétés et les spécificités du safran algérien », a encore ajouté les organisateurs. La première expérience de culture de cette épice a été menée, il y a dix  ans, dans la wilaya de Khenchela. L’agriculteur Abdellah Rouibi a été le  premier à avoir réussi et lancé en production le safran à l’échelle  nationale, selon Mme Baba Ahmed.

Hamdouche Hadj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + quatre =