SIT-IN DEVANT LE SIEGE DE L’EDUCATION : Les deux coordinations de l’enseignement se mettent en mouvement à Oran

Plusieurs dizaine d’enseignants contractuels et vacataires ont tenu un sit-in de protestation devant le siège de la direction d’Oran pour réclamer leur salaire qu’ils attendent depuis deux ans affirment-ils. En effet, la protestation des enseignants contractuels et vacataires de la wilaya d’Oran ont ponctués leurs sit-in par une plate forme de revendications, plus ou moins différente des appels du mouvement de grève nationale lancé en cette fin de semaine. Le représentant de la Coordination de wilaya des enseignants contractuels et vacataires, M. Touil, a déclaré que ces délégataires n’ont pas encore reçus leur salaires et prime de rendement, au titre de l’année scolaire 2019-2020 et notamment, l’actuel année 2020-2021. Les protestataires réclament leur droit de bénéficier des la prime de rendement, tout comme leur compère qui sont titularisés. Ce mouvement de protestation a vu la participation des enseignants du primaire qui sont passés à l’action en se mettant en grève dans certains établissements, à l’appel de leur  Coordination nationale, qui tient à travers cette action de protestation à rappeler à la tutelle le devoir de respecter ses engagements. Ils exigent pour leur part, l’application du décret présidentiel 14/266 relative à l’uniformisation du point indiciaire et la prise en considération du diplôme, la licence, pour la définition des salaires, indépendamment  des paliers dans lequel exerce l’enseignant détenteur  du diplôme. En outre et pour l’ensemble des contestataires, les revendications sur le tapis concernes également, la réduction du volume horaire et la spécialisation, le rétablissement de la retraite anticipée dans le secteur de l’Education, compte tenu de sa « spécificité et de sa pénibilité », font-ils  valoir. Toute fois, cette action est strictement socio-professionnelle, dont le mouvement risque d’être taxé par la conjoncture de politisation, au vu du contexte préélectoral, préviennent les deux coordinations.

Hamdouche Hadj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − treize =