PRODUITS FORESTIERS NON LIGNEUX: Création de près de 70 micro-entreprises

Le Secrétaire général (SG) du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Salah Chaouki a fait état lundi à Alger de quelque 70 micro-entreprises activant dans le segment des produits forestiers non ligneux.

Les produits tels que le romarin, le caroubier ou encore le pin parasol intéressent les jeunes investisseurs, parmi les villageois et diplômés qui ont monté leur micro-entreprise, au nombre de 70, activant dans le segment des produits forestiers non ligneux, a précisé le SG du département de l’Agriculture qui présidait l’atelier ALG/TCP/3701 dédié au développement des petits projets forestiers et organisé au siège de la Direction générale des forêts (DGF).

Intervenant par la même occasion, le DGF, Ali Mahmoudi a affirmé que « malgré la maigre superficie des forêts algériennes, estimée à 4,1 millions de hectares, ce projet a mis en valeur la contribution de ces espaces, par l’exploitation des ressources forestières non ligneuses, à la relance de l’économie nationale ».

Pour sa part, la chef de projet de valorisation des produits forestiers non ligneux, Khadra Achour a démontré comment ce projet mené dans quatre wilayas pilotes (à savoir Khenchela, Constantine, Blida et Mostaganem) aurait porté ses fruits.

A été organisée, en marge de cette rencontre à laquelle ont assisté des représentants de la FAO, de la DGF et des Conservations des forêts d’Alger, Blida et Tipasa ainsi que des fabricants des huiles essentielles, une exposition de produits à base de ces ressources dites secondaires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =