Ghardaïa: foisonnement de tournois de football en nocturne durant le Ramadhan

Fuyant la monotonie des ksour et quartiers résidentiels, on assiste, dans la wilaya de Ghardaïa durant cette période de Ramadhan, à un foisonnement de tournois de football en nocturne sur les terrains de proximité réalisés dans les différentes localités.

Habitude enracinée pour de nombreux jeunes de la région, et un véritable moyen de loisir et de distraction pour d’autres, ces tournois attirent de nombreux férus de la balle ronde, qu’ils soient joueurs ou simple spectateurs.

« Le nombre grandissant de ces tournois, estimé à plus d’une trentaine durant ce mois de Ramadhan, est le résultat de l’absence de toutes autres activités culturelles dans la région, suite au protocole sanitaire de lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus », a indiqué un des membres organisateurs de ces tournois à Melika, Bakir Metehri.

Comme avant toute manifestation, les jeunes des différents quartiers de Ghardaïa participent aux préparatifs et la mise au point des effectifs des équipes et la désignation du corps arbitral, a expliqué Nacereddine Hanichi, membre du comité d’organisation dans le quartier de Theniet El-Makhzen.

Cet enthousiasme chez la population juvénile « masculine » sur la pratique en masse de ce sport nocturne est rendue possible par la multiplication des stades de proximités construits par les pouvoirs publics dans les différents espaces et zones d’habitation de la wilaya.

Pas moins de 172 stades de proximité ont été réalisés à travers l’ensemble des zones urbanisées de la wilaya, a révélé un responsable de la direction de la Jeunesse et des Sports, signalant que ces stades sont équipés d’éclairage permettant la pratique du football en nocturne.

Ces tournois de Ramadhan reflètent un rôle axial du sport dans la promotion des valeurs de saine concurrence et la consolidation de l’unité sociétale des habitants de Ghardaia dans sa diversité culturelle, a souligné Abdenour, joueur d’une équipe de Mermed, quartier périphérique de Ghardaia.

 

Un moyen de préserver la forme physique

Ils constituent également, outre un moyen de maintien de la forme physique durant le mois sacré, une opportunité pour les spectateurs de se connaître et de renforcer les liens entre les membres de la société.

Véritable phénomène de société, le sport toute discipline confondue est devenu dans la wilaya de Ghardaïa un loisir de bien-être pratiqué par des personnes de différents âges.

Dans les palmeraies, en pleine nature, certains s’adonnent à un sport individuel d’endurance, notamment le footing, comme moyen de garder la forme et une bonne santé physique.

Dans bien des cas notamment, chez les personnes relativement âgées, l’activité physique est prescrite par leurs médecins traitants et est assimilée à la notion d’esthétisme et de bien être, notamment chez les personnes souffrant de surpoids et de cholestérol.

Amplifié par les campagnes de lutte contre la sédentarité et l’obésité, ce désir de pratique sportive est mesurable à travers les centaines de personnes qui, en fin de journée, exercent une activité physique, telle la marche et la randonnée.

La pratique du sport est en nette augmentation dans la wilaya de Ghardaia même s’il n’existe aucune statistique du nombre de pratiquants, cependant la fréquentation massive de certains sites et stades montre l’intérêt qu’accordent les habitants de la région aux sports.

« La réalisation de stades de proximité dans les quartiers urbanisés de Ghardaia constitue un acquis pour orienter les jeunes à la pratique du sport et éviter de sombrer dans la dépravation », a soutenu un père de famille.

Ces stades constituent une bouffée d’oxygène pour transmettre une éducation et des valeurs particulières du sport aux jeunes, proposant aux pouvoirs publics de généraliser ces sites et de désigner des éducateurs sportifs pour canaliser cette masse juvénile, a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − dix =