GESTION CHAOTIQUE DES CET D’ORAN :Les travailleurs exigent le départ de la directrice de l’EPIC

L’ensemble des travailleurs de l’Epic des centres d’enfouissement technique des déchets de la wilaya d’Oran se sont rassemblés, en cette fin du mois dernier (février), devant le siège de l’Epic chargée de la gestion de ces installations pour réclamer l’amélioration de leur statut professionnelle, a-t-on appris. Les frondeurs, qui travaillent au niveau des centres d’enfouissement technique de Hassi Bounif, El-Ançor, El Braya et Arzew, ainsi qu’au centre d’Oran, n’ont pas lésinés sur les moyens de protestation pour exigé le départ de la directrice de l’entreprise publique chargée de la gestion des centres d’enfouissement technique. Ils ont étalé une plate de revendication à leur tutelle, se traduisant par la révision de la convention collective de l’entreprise. S’estimant lésés dans leur droit et avantages, les travailleurs réclament la révision régimes indemnitaire, à savoir la grille des primes.Ils exigent, notamment l’augmentation des primes de transport et de panier, ainsi que l’octroi de la prime annuelle.  Etant employer dans des sites hautement sensible, les travailleurs activent sans aucuns moyens de protection sanitaire. Ils ont réclamés  la fourniture de vêtements de protection et autre matériel aux agents des centres d’enfouissement technique, en plus de prévoir des visites médicales périodiques pour les travailleurs. Pour sa part, la directrice de l’entreprise publique de gestion des centres d’enfouissement technique, Chellal Dalila, a indiqué dans une déclaration à la presse publique que le mouvement de protestation des travailleurs a été déclenché il y a environ deux mois, soulignant qu’elle est «prête à satisfaire les revendications, pourvu qu’elles soient professionnelles». La même responsable a cité parmi les revendications satisfaites, la titularisation de 134 travailleurs et l’octroi de la prime annuelle 2018-2019 depuis le début de l’année en cours, signalant que la prime annuelle 2019-2020 non encore octroyée se trouve actuellement en cours de préparation, de même que la fourniture du matériel de protection aux travailleurs des centres d’enfouissement technique.

Hadj Hamdouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 4 =