FINALE ALGERIA START-UP CHALLENGE 2020: Six lauréats récompensés

Les six lauréats de la compétition Algeria Start-Up Challenge ont été récompensés, hier lors d’une cérémonie tenue au palais de la Culture à Alger.

Il s’agit de la start-up Tahfifa dans la thématique économie collaborative, Dentadiag pour la télémédecine et traitement des dossiers patients, Smart Air manage en économie circulaire et entreprenariat social. Les autres lauréats sont Top Academy pour l’amélioration des prestations de services publics, When Rak pour la logistique et transport. Quant au tourisme, c’est la star- up Nass qui a décroché le prix.

Pour chaque catégorie, un prix mention spéciale est attribué à six autres entreprises. Yassine Walid, ministre délégué chargé des Start-up a indiqué que le niveau de l’invention se développe au fil des années imposant aux économies de se mettre au diapason de ces avancées.

Le ministre indique que la start-up est érigée en une locomotive du nouveau modèle économique basé sur la connaissance et l’esprit inventif et que la jeunesse pourra relever tous les défis.

De son côté, la ministre de la Culture, Malika Bendouda, a indiqué que son département mise sur les start-up. «Nous avons une vraie industrie de l’art, donc de nouvelles idées. Une raison pour laquelle on estime que l’apport de ces entreprises sera important», explique-t-elle, annonçant le lancement aujourd’hui d’une plate-forme avec les start-up portant sur la location des espaces culturels à l’échelle nationale. Et d’ajouter : «On veut un challenge pour les entreprises spécialisées dans le domaine culturel.»

Les candidats disposent d’applications telles que Coronahackton qui a pour but de trouver des solutions à des problématiques engendrées par la propagation de la pandémie et Sahratch visant à offrir des pistes de réflexion et des formations à l’attention des porteurs de projets. Les auditions finales pour les 43 finalistes se sont déroulées entre le 24 et le 28 novembre dernier et les comités scientifiques ont délibéré mardi. Les candidats sont issus de 34 wilayas avec une représentativité féminine de 45%.

Les représentants des sponsors et partenaires étaient présents dont M. Douakh, représentant d’Ooredoo, une entreprise qui s’engage à accompagner les start-up et développer l’esprit entrepreneurial chez les jeunes.

Hassan Khelifati, PDG d’Alliance assurances, indique que l’Algérie accorde un intérêt particulier à l’économie de la connaissance, relevant que le secteur des assurances, qui est en plein digitalisation, a besoin de projets novateurs. Il souligne que les infrastructures télécom doivent contribuer à la numérisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + dix-huit =