DERNIERES BAIGNADES A ORAN : Affluence sur les plages et routes embouteillées

Les plages de la corniche oranaise ont connu une affluence record des estivants hier vendredi comparé aux autres jours de la semaine depuis la réouverture des plages le 25 août dernier. Il s’agit de l’avant-dernier week-end avant la reprise des cours. Dès les premières heures de la matinée, une grande pression du trafic automobile au niveau des axes reliant la grande ville à la côte ouest a été constatée notamment ceux menant aux plages de la daïra d’Aïn Turck. «Il fallait prendre le départ vers 10h00 du matin pour espérer arriver vers 13h30 les jours de semaine et à 14h00 pendant le week-end», confie un citoyen. Il faut dire que cela fait plus de trois années que les autorités locales ont mis en place de nouveaux outils pour soutenir la saison estivale de façon générale et soulager la circulation routière vers la corniche en particulier. Dans ce sens, des routes ont été ouvertes après avoir bénéficié des travaux de réfection soutenus par de nouveaux ouvrages d’art dont un carrefour giratoire au niveau de la Pêcherie d’Oran qui a contribué à une meilleure fluidité de la circulation durant la saison estivale et une voie périphérique reliant la commue de Mers El Kébir à Aïn Turk. Il a eu aussi le lancement d’une navette maritime urbaine qui, malheureusement, n’a fonctionné que pendant une seule saison. Par ailleurs, les plages d’Aïn Turck étaient bondées de monde venu de toutes les régions du pays. Depuis le début de la pandémie de Covid-19 et avec le développement du tourisme domestique, les complexes balnéaires d’Oran sont saturés chaque été. La plupart des agences des wilayas proposent des séjours en demi-pension de 4 à 5 jours à Oran à des prix allant de 25.000 à 32.000 DA par personne. Cette formule semble bien marcher et constitue pour de nombreux opérateurs du secteur une alternative qui tombe à pic pour sauver la saison estivale mais surtout les emplois et leurs entreprises menacées d’asphyxie économique depuis la fermeture des frontières. En outre, elle s’inscrit en droite ligne avec la stratégie du gouvernement visant à développer le tourisme local. Les autorités locales et centrales attachent beaucoup d’importance à la réussite de saison estivale à Oran. La wilaya se prépare à accueillir dans moins de dix mois les Jeux méditerranéens dans leur 19e session. Un évènement sportif international qui permettra à la ville de promouvoir son potentiel et son image touristiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × quatre =