Agressions sionistes en Palestine: 219 morts dont 63 enfants et 1.530 blessés

Au moins 219 Palestiniens, dont 63 enfants ont été tués et 1.530 autres blessés dans les attaques sionistes en cours contre la bande de Ghaza, a annoncé mercredi, le ministère palestinien de la santé dans un nouveau bilan. Dans un rapport, repris par l’agence palestinienne de presse WAFA, le département palestinien de la santé a également fait état de 36 femmes et 16 personnes âgées, parmi les Palestiniens tués lors de la série de raids sionistes ciblant les civils. Selon l’Organisation des Nations unies (ONU) au moins, 52.000 Palestiniens ont été déplacés en raison des attaques israéliennes contre Ghaza, prenant refuge dans des écoles gérées par l’organisation dans l’enclave. Depuis le 13 avril dernier, la situation dans les territoires palestiniens a explosé à la suite des attaques brutales commises par la police de l’occupation et les colons à Al Qods occupée, en particulier contre la Mosquée Al-Aqsa et ses environs, et également le quartier Sheikh Jarrah (centre). Deux millions de Palestiniens vivent dans la bande de Ghaza, -soumise à un blocus israélien punitif et paralysant pendant 12 ans-, outre des assauts répétés qui ont gravement endommagé une grande partie des infrastructures de l’enclave palestinienne qui reste un territoire occupé, n’ayant aucun contrôle sur ses frontières, ses eaux territoriales ou encore son espace aérien.

Depuis le 13 avril dernier, la situation dans les territoires palestiniens a explosé à la suite des attaques brutales commises par la police de l’occupation et les colons à Al Qods occupée, en particulier contre la Mosquée Al-Aqsa et ses environs, et le quartier Sheikh Jarrah (centre).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × un =