Yennayer 2971: lancement à Batna des festivités officielles et nationales

Le coup d’envoi des festivités officielles et nationales pour la célébration du nouvel an Amazigh « Yennayer 2971 » a été donné, vendredi à Menaâ (Batna), en présence de plusieurs responsables.

A cette occasion, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Mohamed Hamidou a souligné, dans son intervention, que « la célébration de Yennayer à travers le pays, et sa singularité d’une région à une autre, constitue une tradition et une consolidation de l’identité algérienne », assurant que « la célébration de Yennayer est une grande fête qui regroupe, dans la convivialité et la joie, les familles ».

« L’objectif de ces célébrations est de mettre en avant le patrimoine culturel et civilisationnel de la nation et sa glorieuse histoire », a-t-il ajouté, en présence notamment du secrétaire général du Haut commissariat à l’Amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad, du commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), Abderrahmane Hamzaoui, et du wali de Batna,Toufik Mezhoud.

M. Hamidou a également souligné que « la constitution de Tamazight, avec ses caractéristiques et ses composantes, et sa promotion dans sa diversité à travers le territoire national, en tant qu’élément contribuant à enrichir la diversité culturelle et civilisationelle de la nation, mettra fin à la polémique sur l’identité ».

Il a ajouté que « le secteur du tourisme oeuvre à accompagner et promouvoir le patrimoine national et à valoriser celui amazigh matériel et immatériel notamment et mettre en avant les sites renseignant sur la civilisation amazighe et les intégrer dans le développement du secteur du tourisme ».

De son côté, le secrétaire général du HCA, Si El Hachemi Assad a relevé que la célébration de Yennayer « nourrit le sentiment de fierté de nos référents civilisationnels amazighs, enracinés dans l’histoire et consolide la cohésion entre les Algériens, au service de la patrie ».

Et d’ajouter: « Faisons de cette fête qui transcende le temps, le catalyseur qui permet de construire la personnalité nationale fière de ses composants identitaires dans un climat de paix, de réconciliation, d’ouverture et de rejet de la division ».

Les festivités de célébration du Nouvel An amazigh 2971, qui ont drainé un public nombreux, habitants de la région de Menaâ et invités d’autres wilayas, ont été marquées par l’organisation de diverses expositions reflétant le riche patrimoine culturel de la région, au stade municipal de Menaâ sur les rythmes chaouis des  »Rahaba » et les chants de Ahellil, d’une troupe venue de Timimoun.

M. Hamidou, Assad, Hamzaoui, Mezhoud et leurs invités se sont recueillis au village Nara dans la commune de Menaâ à la mémoire du Chahid symbole, Mustapha Benboulaïd.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 20 =