UN PREMIER INCENDIE RAVAGE 02 HECTARES A MISSERGUIN: La conservation installe 10 postes de Vigie et mobilise des brigades mobiles et fixe

Depuis l’alerte donné sur un incendie à la forêt de Trériza de Misserguin ayant ravagé plus de 02 hectares de broussaille, les services forestiers mette les bouchée double à Oran. La conservation des forêts de la wilaya d’Oran a mis en œuvre, un dispositif de lutte contre les feux de forêt qui s’étale jusqu’au 31 octobre, a indiqué Zaoui Djamel, directeur à la conservation des forêts de la wilaya. Ce dispositif a été nettement renforcé en moyens matériels et humains, déployés de sorte à assurer une lutte efficace contre les incendies, mais aussi à les prévenir, a-t-il ajouté.  Une logistique de 10 postes de vigilance, 04 camions citernes, ainsi que plusieurs équipes d’intervention composée de brigades forestières ont été mobilisés.   Le déploiement est fait de sorte à pouvoir intervenir énergiquement et dans des délais courts, a-t-il précisé, en expliquant, à ce titre, que ce dispositif, au-delà des actions de prévention engagées pour la protection des massifs, repose sur la multiplication des postes de vigie, notamment dans les zones sensibles, là où prédomine le pin d’Alep ou les essences forestières à forte inflammabilité, et sur l’amélioration du réseau d’alerte par la densification de la radio portative. Il a été ainsi procédé à la mise en place de près d’une cinquantaine d’agents saisonniers parmi les brigades forestières mobiles et fixe, équipées de moyens d’intervention. En matière de surveillance, 10 postes opérationnels de vigie (ou tours) pour la surveillance ont été mis en place dans les forêts sensibles. Des tours de guet qui aideront à repérer un départ de feu via sa fumée, afin de prévenir au plus tôt les pompiers.  Ce type d’installation est destiné à couvrir de larges zones inhabitées, telles que les étendues boisées. Un petit bâtiment situé en hauteur, sur le sommet d’une montagne ou tout autre lieu offrant un point de vue élevé, afin de maximiser les possibilités de surveillance. Les forêts concernées sont situées dans les communes les plus sensibles de Misserguin, Boutelélis, d’arzew, Gdyel, canastel et la forêt de Mssila, entre autres.

Hamdouche Hadj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − un =