UN COMITE DE L’EXECUTIF WILAYA EN TOURNEE D’INSPECTION: Suivi de l’état d’avancement des projets de développement des zones d’ombre de la wilaya d’Oran

Pour la troisième journée de sa visite dans les zones d’ombre de la wilaya, la caravane constituée de cadre de l’exécutif de wilaya, s’est rendu dans plusieurs localités classées comme zone d’ombre relevant des communes de la daïra d’Oued Tlélat, pour inspecter les 09 projets de développement inscrit dans cette région. Ceci à l’instar de la localité de Chkaïlia et la commine d’Oued Tlélat qui ont bénéficié de programme de raccordement d’assainissement d’eau potable et de connexion au réseau de gaz de ville et à l’extension d’une route reliant Chkaïlia à la localité de Fouatih, de plus 2,2 Km. l’on citera également beaucoup de ces programmes au niveau de la commune de Tafraoui, inspecter par ce comité de wilaya qui était dirigé par le directeur de l’administration locale, Abdelmalek Khnifer, ou l’on a assister à réalisation d’un puits d’eau potable, dont le niveau de forage en est à 50%, soit 250  mètre sur les 450 prévue, au niveau de la localité de sidi Ghalem et pour le quel une enveloppe financière de 13 milliards de centimes a été consacré. Un autre programme de grande importance est également en cours de réalisation au niveau de la commune Boufatis, qui se traduit par l’achèvement d’une station d’épuration et traitement des eaux, dédié à l’irrigation du périmètre agricoles. Lors de cette visite, le responsable l’administration locale a écouté les doléances de citoyens qui ont « salué cette démarche d’aller sur le terrain à la rencontre des populations pour avoir la vrais information en matière de développement local ». Le DAL a expliqué dans ce contexte que sur l’ensemble des opérations exécuté sur le terrain, tous ont été terminé sauf 02 qui sont en cours d’achèvement à un taux de réalisation de 95%. Il annoncera qu’une enveloppe budgétaire 42 milliards du budget annuel de 2021, viendra renforcer l’enveloppe de 160 milliard de centimes déjà alloué pour la réalisation de pas moins de 60 opérations. Rappelons que ce comité de wilaya a entamer depuis plusieurs jours une tournée à travers les le territoire de la wilaya d’Oran, pour procéder au suivi sur l’état d’avancement des projets de développement tracés au profit des zones d’ombre, et pour le respect des délais prévus concernant la mise en œuvre des projets enregistrés, précise un communiqué de la cellule de communication de la wilaya. Cette directive est inhérente aux instructions du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, ayant pour impérative principale  d’assurer les conditions d’une vie décente aux populations des zones d’ombre.  Sur instruction du ministre de tutelle, le wali, Messaoud Djari, a exhorté les responsables locaux à procédé à un suivi périodique des projets en question pour la prise en charge des catégories vulnérables » et à « en faire une priorité ». Il est plus qu’évident que la situation prévalant dans certaines régions de la wilaya est inacceptable au regard de « tous les moyens dont l’Etat dispose pour y remédier ».  Dans cette optique, l’Etat s’emploie à mettre en œuvre nombre de projets et à aplanir les difficultés sur lesquelles butent les efforts de développement en vue d’améliorer les conditions de vie des populations de ces régions, notamment en termes de raccordement aux réseaux d’AEP et d’assainissement, de réalisation de routes rurales, de salles de soins et d’écoles primaires et de soutien à l’habitat rural. Force et de constater que le dossier du développement des zones d’ombre à travers le territoire national arrive en tête des priorités inscrites dans le programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui n’a eu de cesse d’affirmer depuis son investiture à la magistrature suprême du pays que l’édification de l’Algérie nouvelle « ne saurait se concrétiser sans la promotion de ces zones et la prise en charge de leurs populations ».  Selon les chiffres dévoilés récemment par le chargé des zones d’ombre, la wilaya a consacré une enveloppe de plusieurs milliards de DA à la réalisation de plus de 500 projets de développement destinés aux zones d’ombre au niveau de la wilaya d’Oran.

Hadj Hamdouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 4 =