Le SNOVT rappelle la nécessité à la réouverture des frontières

La veille du Conseil des Ministres qui devait être consacré hier dimanche à la possibilité de la réouverture des frontières terrestres, maritimes et aériennes, le Secrétaire Général du syndicat National des opérateurs du voyage et du Tourisme Ouest SNOVT, Midoun Toufik, réitère une nouvelle fois son appel aux hautes autorités du pays, de tenir compte des énormes difficultés que vit ce secteur d’activité économique, largement et directement affecté par les la Covid-19.

Une situation qui perdure depuis, près de 18 mois, et qui a largement contribué à la banqueroute de dizaines d’organismes spécialisées dans le tourisme et les voyages, indique Midoun Toufik.

Le SG du SNOVT Ouest déplore la pénalisation des opérateurs nationaux par rapport aux opérateurs étrangers qui poursuivent leurs activités malgré la crise sanitaire internationale.

Il rappellera à cette occasion ses multiples appels en sa qualité de professionnel des voyages et du tourisme, suggérant de cesser de prendre en charge les rapatriés. Une prise en charge qui devrait être supportée par le passager

Le Syndicat national des opérateurs du voyage et du tourisme exhorte le président de la République à prendre des mesures en faveur des professionnels du secteur, largement touchés par les effets préjudiciables de la pandémie du Covid-19 et des mesures du Comité scientifique, loin de faire l’unanimité.

Le même interlocuteur note que la réouverture des frontières aurait permis de maintenir en vie les voyagistes qui ont été frappés de  plein fouet , par les conséquence de la crise sanitaire, contraignant des milliers d’opérateurs à mettre les clés sous le paillasson, sans pour autant bénéficier du concours de l’État.

LE SYNDICAT NATIONAL DES OPERATEURS DU VOYAGE ET DU TOURISME, RASSURE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE QUE LA REOUVERTURE DES FRONTIERES EST NECESSAIRE MALGRE CETTE PERIODE DE COVID 19 AINSI QUE CES VARIANTS.

Mr Midoun Toufik, secrétaire Général du SNOVT Ouest a rappelé ses précédentes déclarations durant l’apparition du Covid 19 mais qui malheureusement n’avaient pas été prises en considération pour débloquer la crise économique grave qui touche le pays, tout en précisant que la réouverture des frontières n’a jamais été appliquée à 100% puisque les compagnies étrangères n’ont jamais cessé d’opérer depuis. A noter que les bateaux des sociétés étrangères « GARGO » continuent à desservir l’Algérie à l’exception de la compagnie nationale Air Algérie qui a reçu l’ordre du maintient de ses avions cloués au sol ainsi que les bateaux d’Algérie Ferries stationnés dans les différents ports en Algérie, sans pourtant citer le cas où le SNOVT avait dénoncé les montants colossaux gaspillés par l’état qui s’élèvent à plus de 6 milliards de dinars relatifs à la prise en charge des passagers rapatriés de l’époque, alors Que le SNOVT avait lancé un appel au gouvernement de cesser de jeter  de l’argent dans un moment difficile vu la situation économique du pays , alors que la prise en charge devrait être supportée par le passager.

IL EST TEMPS DE ROUVRIR LES FRONTIERES AVEC UNE SIMPLE PCR

la crise économique et financière en Algérie est sous la responsabilité du conseil scientifique composé par plusieurs médecins qui a chaque fois se contredisent depuis le temps, qui devaient se limiter à la recherche d’un éventuel vaccin et améliorer les prises en charges des malades dans différents hôpitaux a l’intérieur du pays.

Le SNOVT interpelle le président de la république afin que ces médecins membres du conseil scientifique restent dans leur rôle de scientifique,  le rôle politique incombant au gouvernement.

Le Syndicat national des opérateurs du voyage et du tourisme fait appel au président de la République afin qu’il prenne en considération la déclaration des professionnels du tourisme , nous laissons vivre dans notre pays afin de le sauver en cette période de pandémie vu que le COVID est là et restera le temps Qu’il faudra , il suffit juste que le citoyen applique strictement les directives et les restrictions relatives aux gestes barrières en attendant que ce dernier disparaisse grâce à l’aide du Bon Dieu .

Mr Tewfik Midoun.

Secrétaire général du syndicat National des opérateurs du voyage et du Tourisme Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 5 =