REMISE DES CLES AU NOUVEAU POLE A MISSERGHIN : Les souscripteurs du programme AADL veulent des fosses septiques intelligentes

Dernièrement, les souscripteurs AADL 2, sont revenus à la charge pour protester des retards accrus  dans l’achèvement des projets de réalisation, notamment les 2 000 logements du pôle de Misserguin, faisant partie intégrante des 7 800 logements en phase de distribution. En effet,  suite au mouvement de protestation des bénéficiaires des logements de la formule location-vente de l’AADL, le directeur de l’AADL, Fayçal Zitouni a indiqué que 5 800 logements location-vente seront distribués au niveau du pôle urbain Ahmed- Zabana», dans la commune de Misserghine, sont prévue pour ce mois d’avril courant.  Les travaux de réalisation de ce quota, faisant partie des du projet, d’un total de 7 800 unités AADL de ce même pôle, ont été achevés à 100 %. Le chantier des travaux d’aménagement (VRD) comprenant le raccordement au réseau divers, le bitumage des routes et l’aménagement extérieur, notamment la réalisation d’espaces verts et d’aires de jeux pour les enfants et l’éclairage public est arrivée à terme, a indiqué le directeur.  Le responsable a expliqué que cette opération de distribution a été décidé suite à l’achèvement des travaux d’essaie technique du château d’eau de 10 milles M3. Pour ce qui est des 2 000 unités de cette même formule et du même pôle urbain, ce dernier demeure tributaire de l’achèvement de la station de relevage et de pompage  des eaux usées, dont les travaux et l’équipement. Les travaux  s’effectuent  au rythme de H24 et au frais de l’agence AADL, pour être livré avant la fin de ce premier semestre, précise le directeur. Dans ce contexte, 12 000 logements de la formule location-vente (AAADL) sont en cours de réalisation au nouveau pôle urbain «Ahmed- Zabana», dans la commune de Misserghine. A noter qu’un grand taux de ce quota de logements a été achevé et bon nombre de chantier seront livrés pour le mois de juillet prochain, a soutenu le directeur de l’AADL, Fayçal Zitouni.

Protestation des souscripteurs de la tranche de 2000 ajournée

Après l’annonce du report de la remise des clés d’une partie du projet, les souscripteurs du programme AADL 2, à Oran, ont protesté, mais cette fois, sur le site au pôle Ahmed Zabana à Misserguin, car ils n’ont pas acceptés le report de l’opération de remise des clés des 2 000 des logements du projet des 7 800 unités, dont 5 800 sont prévue pour ce mois d’avril.  Ce nouveau sit-in a été décidé pour dénoncer les promesses non tenues de l’AADL et des autorités locales et le report des opérations d’attribution. Ce sit-in intervient une semaine après le rassemblement de protestation tenu au siège de l’AADL et de la direction du Logement. Selon les protestataires les responsables de l’AADL, n’ont tenu aucune de leurs promesses. Les remises des clefs ont été reportées à plusieurs reprises pour des prétextes sournois. Des milliers de logements dans le pôle urbain ‘Ahmed Zabana’ sont achevés depuis plusieurs mois sans être attribués aux souscripteurs, dont une majorité vit dans des conditions difficiles. Certains sites sont finalisés depuis deux ans et n’ont toujours pas été distribués. Pire nous avons appris récemment que la remise de ces 2.000 logements a été annulée et reportée à une date non définie, dénoncent l’association des souscripteurs. Les bénéficiaires et leurs délégués ont tenu ces derniers jours, plusieurs actions de contestation devant la direction régionale AADL pour dénoncer l’ajournement des remises des clefs de 7.800 appartements, en raison d’un retard dans les travaux de raccordement au réseau d’assainissement. La délégation des souscripteurs, qui a été reçue la semaine écoulée par le directeur régional AADL, a remis une plate-forme de revendications, proposant des solutions urgentes. Après des années d’usures, les ne supporte pas l’attente, le temps de la réalisation finale, appelant l’ADDL a procédé à la réalisation de fosses septiques, en substitution de la station de relevage et de pompage des eaux usée, en attendant l’achèvement du chantier.

Hadj Hamdouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × cinq =