Ouverture de banques et showrooms à Nouakchott et à Dakar: l’Algérie franchit de grands pas

De grands pas dans les relations bilatérales algéro-mauritaniennes et algéro-sénégalaises mais aussi dans la coopération interafricaine viennent d’être concrétisés, à la faveur de l’ouverture de showrooms permanents de produits algériens à Nouakchott et à Dakar, et l’inauguration de l’Algerian Union Bank (AUB) dans la capitale mauritanienne et de l’Algerian Bank of Senegal à Dakar, constituant les premières banques algériennes ouvertes à l’étranger.

Découlant de la vision et de la volonté stratégique du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à s’ouvrir aux pays du continent africain et à contribuer activement à leurs développement et à leurs épanouissement, ces pas, franchis pour la première fois depuis l’indépendance, traduisent également la volonté de l’Algérie de stimuler une croissance équitable et inclusive en Afrique.

Ainsi, Algerian Union Bank (AUB), inaugurée mercredi dernier dans la capitale mauritanienne, avec un capital de 50 millions de dollars, fruit d’un partenariat entre quatre banques publiques (CPA, BEA, BNA, BADR), constitue un acteur de taille pour accompagner les investisseurs et les projets dans différents secteurs, tels les services, de l’agriculture, de l’industrie et du tourisme.

L’institution bancaire accompagnera également le processus de promotion des échanges commerciaux entre les deux pays et les investissements directs à venir en Mauritanie.

Après cette démarche historique, il est attendu la création d’une agence de l’AUB dans une autre ville mauritanienne, Zouerate, avant la fin de l’année, comme étant un autre pas pour favoriser « une vie économique » dans la région dont l’impact positif sera ressenti non seulement sur les institutions et opérateurs économiques, mais aussi sur les populations de la région.

En parallèle, à Dakar, l’Algerian Bank of Senegal (ABS) a été inaugurée sur la voie du développement des investissements dans la région et du soutien des actions des institutions financières des deux pays.

L’ABS, dont le capital social est de 100 millions USD, le plus important parmi les institutions bancaires installées au Sénégal, est aussi le fruit d’un partenariat entre les mêmes 4 banques publiques algériennes, à la solidité financière et compétences avérées.

La première opération de l’ABS a été déjà réalisée avec l’acquisition de titres du trésor sénégalais, une démarche qui montre que l’Algerian Bank of Senegal était bien un partenaire de l’Etat sénégalais.

 »Au-delà de l’aspect économique de ce projet pour nos deux pays, l’ABS incarnera l’esprit d’amitié de coopération et de rassemblement pour une prospérité partagée pour nos deux nations et pour l’ensemble du continent », a déclaré le ministre des Finances, Laaziz Faid à Dakar, en marge de l’inauguration de l’ABS.

Aux côtés des banques, deux expositions permanentes de produits algériens, relevant de la Société algérienne des foires et exportations (SAFEX), ont été ouvertes à Nouackchott et à Dakar, représentant plusieurs secteurs, à même de booster l’échange commercial entre l’Algérie et ces deux pays mais aussi avec le reste des pays africains.

A travers ces espaces permanents, des opérateurs économiques algériens (une soixantaine dans chacune des deux capitales) vont œuvrer à mettre en avant le savoir-faire algérien et les potentialités de partenariat avec les pays du continent africain.

« C’est un exploit historique », a déclaré le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, qui était en visite à Nouakchott puis à Dakar, avec le ministre des finances et une délégation d’opérateurs économiques, pour superviser l’ouverture des banques et des showrooms dans ces deux villes africaines.

« L’Algérie est ainsi passée de la parole à l’acte en termes d’ouverture sur les pays africains », s’est-il réjoui.

Une commission mixte, chargée d’examiner les facilitations douanières et fiscales et d’éliminer les obstacles commerciaux entre l’Algérie et la Mauritanie a été créée à l’occasion de cette visite.

 

Les opérateurs algériens saluent la démarche

 

Les opérateurs algériens présents dans les deux showrooms ont salué, dans des déclarations à l’APS, cette démarche inédite, assurant qu’elle allait contribuer au développement des échanges commerciaux et du partenariat avec les autres pays du continent.

« Une banque et un salon permanent donnent beaucoup d’espoir aux opérateurs. Nos objectifs d’exportation étaient justement entravés par le manque de représentativité de nos institutions bancaires à l’étranger. Grâce à ces réalisations, les opérateurs algériens pourront conquérir de nouveaux marchés dans les pays africains », s’est réjoui Kamel Moula, président du Conseil du renouveau économique algérien (CREA).

Pour Ahmed Mouissi, directeur du marketing au complexe sidérurgique Algerian Qatari Steel (AQS) de la zone industrielle de Bellara à El Milia (Jijel), « un salon d’exposition permanent renforce la présence de la société sur les marchés africains notamment sénégalais, alors que les banques algériennes rassurent les pas des opérateurs ».

 »AQS est présent sur le marché sénégalais et les banques algériennes à Dakar et à Nouakchott apporteront de la valeur ajoutée à nos actions », souligne-t-il.

Pour Nacerdine Belhadj, représentant de la société Joktal, spécialisée dans la fabrication des emballages plastiques alimentaires et non alimentaires, l’AUB et l’ABS représentent une « sécurité » pour tout opérateur algérien désireux d’accéder aux marchés des pays africains.

« Ces banques incarnent désormais, pour les opérateurs, la sécurisation de paiement et l’accompagnement dans les projets d’expansion. C’est très important pour nous », a-t-il soutenu, an avis partagé par Mohamed Alouane, chargé de développement de la filiale commerciale du groupe Gica qui a souligné qu' »une banque et un salon permanent donnent une meilleure visibilité et permettent de pénétrer de nouveaux marchés des pays africains ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 4 =