L’Espagne dément le transfert d’une base militaire américaine vers les territoires sahraouis

La ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, a assuré lundi que la base militaire américaine de Rota dans la ville espagnole de Cadix « n’est pas en danger » suite aux informations ayant circulé sur un éventuel « accord » entre le Maroc et Washington pour son transfert vers les territoires sahraouis occupés.

Selon des médias concordants, « Washington et Rabat sont parvenus à un accord de principe pour le transfert de la base militaire de Rota » vers les territoires sahraouis occupés, après le troc entre les deux parties et la reconnaissance par le président américain sortant, Donald Trump, de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental.

Dans une interview accordée à Canal Sur Radio, citée par l’agence de presse espagnole Europa Press, Mme Arancha Laya a assuré qu' »il n’y a pas lieu de s’inquiéter » pour l’avenir de la base.

La cheffe de la diplomatie espagnole a affirmé, selon la même source, que les relations entre les Etats-Unis d’Amérique et l’Espagne en ce qui concerne la base militaire de Rota sont « très étroites et harmonieuses ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + treize =