LE LAC «GHEDIR LAKEHAL» D’ARZEW REPERTORIE ZONE HUMIDE: Un plan d’eau d’une grande importance écologique

Le lac «Ghedir Lakehal», situé à proximité d’Arzew (Est d’Oran), a été répertorié pour la première fois parmi les zones humides concernées par le recensement annuel des oiseaux migrateurs, a-t-on appris, dimanche, auprès de la Conservation des forêts. Le lac «Ghedir Lakehal» s’ajoute à huit zones humides concernées par le recensement annuel des oiseaux migrateurs lancé depuis deux semaines, a indiqué le chef de service protection végétale et animale à la Conservation des forêts, Omar Mechri. Pour la première fois, il a été constaté sur cette petite zone humide la présence d’oiseaux migrateurs, a expliqué le responsable, notant que «Ghedir Lakehal» compte entre 120 et 150 oiseaux migrateurs dont des espèces de canards, ce qui fait d’elle une zone humide à importance écologique. Ce plan d’eau, classé d’importance locale, a été inclus dans l’inventaire annuel des oiseaux migrateurs d’Oran, qui compte quatre zones classées mondialement dans le cadre de la convention «Ramsar», à savoir la Grande Sebkha, la Mactaa, le lac Telamine et les Salines d’Arzew, a-t-il détaillé. Les quatre autres zone classées d’importance nationale sont Oum Ghellaz, Dhayat Morsli, le lac de Sidi Chahmi et Dhayat El Bagrate, selon la même source. A l’occasion de la Journée mondiale des zones humides, célébrée le 2 février de chaque année, la Conservation des forêts d’Oran organise une manifestation portant sur plusieurs activités de loisirs au niveau de la zone humide de Oum Ghellaz, située dans la commune de Oued Tlélat. Dans ce cadre, le programme concocté prévoit un concours de dessin d’oiseaux migrateurs destiné à plus de 100 élèves des cycles moyen et secondaire, en plus d’une séance d’observation d’oiseaux migrateurs, pour faire découvrir aux enfants et jeunes les caractéristiques et mouvements de ces volatiles à l’aide de jumelles, selon le chef de service protection végétale et animale. Une exposition d’affiches des zones humides concernées par l’inventaire annuel des oiseaux migrateurs est également prévue, de même qu’un exposé global du recensement de cette saison avec des informations sur la Convention Ramsar ainsi qu’un aperçu global sur les critères de classement des zones humides au niveau mondial, a révélé M. Mechri.

Hadj Hamdouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × un =