L’Algérie de 2022 est bien différente

 L’Algérie de 2022 est bien différente. L’Algérie nouvelle connaît de profondes évolutions politiques, sociales, économiques et culturelles.

Le pays, qui était livré à une dangereuse oligarchie prédatrice qui intervenait dans les affaires de l’Etat, n’est plus aujourd’hui en marge des grandes évolutions économiques et politiques du monde.

En un laps de temps très court, le très réformateur président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a fait passer l’Algérie dans le camp des démocraties émergentes.

Grâce à la concrétisation sur le terrain des 54 engagements du président Tebboune, le pays évolue à une vive allure.

L’Algérie se transforme, à vue d’œil, en un pays moderne qui s’industrialise, de nouvelles institutions légitimes émergent, qui échappent aux lobbies et aux forces d’inertie.

Le président Tebboune, qui est déterminé à garantir toutes les libertés et à faire de l’Algérie une démocratie, a choisi le contact direct avec le peuple à travers ses traditionnelles rencontres avec les médias et ses tweets.

A chaque étape importante de la vie de la Nation, le chef de l’Etat a l’assentiment populaire.

La solidité des nouvelles institutions, l’émergence socio-économique, le retour en force de la diplomatie algérienne, l’attachement des Algériens à leur Président, et la fierté qu’ils tirent de la politique menée par le Président Tebboune est tangible dans l’échec des résidus de la Issaba qui fantasment encore sur un retour de l’ordre ancien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × quatre =