JO 2020 – 3e journée : Nemouchi assure, les autres passent à la trappe

Une nouvelle fois, la boxe limite les dégâts de la participation algérienne dans ces 32e Jeux Olympiques. En effet, le pugiliste Younes Nemouchi a été l’unique satisfaction de la 3e journée de ces olympiades, disputées, ce lundi, alors que les autres représentants nationaux sont passés à la trappe.

Jamais deux sans trois. Après ses compères Abdelhafid Benchabla (91 kg) et Mohamed Houmari (81 kg), Younes Nemouchi (75 kg) a passé avec succès les 16e de finale. Pour sa première sur les rings tokyoïtes, Nemouchi a étalé toute sa classe face à l’Ougandais, Kavuma David Ssemujju, en s’imposant sur le score sans appel de 5 à 0.

« Je connais très bien mon adversaire du jour que j’ai déjà battu, au Sénégal, lors des qualifications pour les JO. J’ai géré mon combat de la meilleure des manières, grâce, notamment, aux conseils de mes entraineurs et j’espère faire mieux lors de mon prochain combat », a déclaré Nemouchi après sa victoire.

En 8e de finale, prévues jeudi 03h48 (heure algérienne), le Constantinois va croiser les gants avec le Philippin Marcial Eumir, exempt du premier tour.

En revanche, c’est la fin de l’aventure olympique pour les escrimeurs. Mohamed-Belkebir Kaouthar (sabre féminin) et Salim Heroui (fleuret masculin) ont été éliminés au tableau 64. La première a été outrageusement dominée par la Chinoise, Yang Hengyu (15-1), tandis que le second s’est incliné face au Russe, Mylnikov Vladislav (15-6).

Pour sa part, le judoka Fethi Nourine (-73 kg) a déclaré forfait. Le triple champion d’Afrique, qui devait avoir pour premier adversaire le Soudanais, Mohamed Abdalrasol, a préféré ne pas se présenter sur le tatami afin de ne pas avoir à affronter au second tour un représentant de l’entité sioniste.

De leurs côtés, les véliplanchistes Hamza Bouras et Amina Berrichi occupent, respectivement, la 23e et la 27e place au classement provisoire de la spécialité RSX, et ce, à l’issue de la seconde journée des épreuves de voile, prévues jusqu’au 31 juillet à Enoshima.

Sahnoune entre en lice ce mardi

La 4e journée des JO, prévue ce mardi, verra l’entrée en lice du nageur Oussama Sahnoune dans l’épreuve du 100m nage libre. L’unique représentant, masculin, de la natation algérienne s’élancera, à 10h13 (algérienne), dans la 6e série et tentera de décrocher une place en demi-finales.

Quant au boxeur Benchabla (91 kg), tombeur au premier tour de l’Ouzbek Tursonov Sanjar, il tentera de passer en quarts de finale. Pour se faire, le natif de Zemmouri doit surclasser le Russe Muslim adzhimagomedov, qui boxe sous la bannière olympique, dans un combat programmé à 4h03 (heure algérienne).

Eliminations en cascade

Même si l’on savait que la mission des Algériens dans l’Empire du Soleil levant allait être des plus ardue, en raison, notamment, du niveau très élevé de la compétition, des moyens mis à leur disposition pour se préparer et de la situation sanitaire compliquée, la déception est bien présente.

Exception faite des trois pugilistes, qui sont toujours en course pour une médaille olympique, les autres Algériens se sont vus indiquer le chemin de la sortie dès leurs premières apparitions. Il s’agit de la boxeuse Roumaissa Boualem, des deux autres escrimeurs Meriem Mebarki et Akram Bounabi, des cyclistes Azzedine Lagab et Hamza Mansouri, du pongiste Larbi Bouriah, ainsi que la tireuse Houda Chaabi.

En aviron, Sid Ali Boudina et Kamel Aït Daoud ont été éliminés de l’épreuve deux de coupe (poids léger) après avoir terminé à la 6e et dernière place de la course de repêchage. Ce duo va essayer de quitter la compétition avec les honneurs lors de la finale C, programmée, ce jeudi à 3h20 (heure algérienne).

Il est à rappeler que l’Algérie est présente dans la capitale japonaise avec un contingent de 44 athlètes dans 14 disciplines différentes. Comme pour les autres nations présentes, la Covid-19 a empêché la participation d’athlètes. Deux défections ont été enregistrées suite à la contamination de Djamel Sedjati (800 m) et Bilal Tabti (3000m steeple).

Une autre mauvaise nouvelle est venue s’ajouter, ce lundi. Taoufik Makhloufi, l’un des plus grands espoirs de médaille à Tokyo, si ce n’est le seul, annonce son forfait en raison d’une blessure au genou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + 11 =