Commerce: 140.000 opérateurs et 576.000 consommateurs sensibilisés en 2020

Le ministère du Commerce a mené en 2020 des actions de sensibilisation en direction de plus de 140.000 opérateurs économiques et 576.000 consommateurs à travers le territoire national, selon un rapport portant bilan des activités d’information et de communication des services extérieurs du ministère du Commerce.

D’après le rapport, dont une copie est parvenue à l’APS, les services extérieurs du ministère du Commerce ont mené, en 2020, des actions de sensibilisation et d’information en direction de 140.704 opérateurs économiques et 576.174 consommateurs.

Ces actions ont porté sur les nouvelles promulgations de textes réglementaires et législatifs relatifs aux biens et services, d’une part et sur la vulgarisation de la culture de consommation rationnelle auprès du citoyen afin d’en faire un consommateur conscient et agissant dans la société, d’autre part.

A cet effet, quelque 4266 manifestations d’information (journée d’étude, séminaire…etc) et 23.905 actions de sensibilisation ont été organisées en faveur des opérateurs économiques, outre 3 sessions de formation et 730 autres campagnes de sensibilisation et de contrôle.

Ces diverses actions (campagnes de sensibilisation, salons et journées d’étude) ont été organisées en prenant en compte la conjoncture sanitaire et les mesures de prévention y afférentes, dans le cadre des dispositions arrêtées pour juguler la propagation de la Covid-19.

Concernant les consommateurs, les mêmes services ont organisé 1544 actions de sensibilisation et 5831 opérations d’information, qui ont enregistré une baisse par rapport à l’année 2019 du fait des mesures préventives appliquées contre la propagation du Coronavirus.

Ces activités ont connu également « une large participation » de la société civile, notamment les Associations de protection du consommateur, l’Association des droits de l’homme, l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA) et les Scouts musulmans.

Les thèmes retenus pour ces manifestations différentes d’une Direction à un autre, en fonction de la spécificité de la région et de la période dans laquelle l’évènement est organisé. Toutefois, ils abondent globalement dans un seul sens, en l’occurrence la qualité, la protection du consommateur et la lutte contre la propagation de la pandémie du Corona, en termes d’hygiène.

L’essentiel de ces thèmes a été axé autour de la vulgarisation des textes juridiques et réglementaires encadrant la protection du consommateur et la répression de la fraude, la généralisation des arrêtés ministériels et de wilayas, promulgués dans le contexte de l’épidémie de Coronavirus, concernant l’interdiction des activités, la reprise de certaines autres, ainsi que les mesures préventives contre la propagation de l’épidémie Covid-19.

Le rapport fait état également des dispositifs préventifs contre la propagation du Coronavirus, y compris les files d’attente à éviter, le respect de la distanciation physique entre les clients, le port du masque, la stérilisation systématique des magasins et de l’utilisation du gel hydroalcoolique.

Dans ce sillage, les mesures spéciales d’encadrement sanitaire relatif à la reprise de certaines activités commerciales, dans le but de prévenir la propagation de l’épidémie de Corona ont été également évoquées.

Par ailleurs, les actions de sensibilisation ont porté également sur l’obligation d’accompagner tout achat d’un appareil de chauffage au gaz à usage domestique par un détecteur de monoxyde de carbone outre les règles sanitaires à observer lors de l’immolation de la bête à sacrifier.

Le document cite, dans le même sens, la diminution des taux de sucre, de sel et de matières grasses, ainsi que la nutrition des enfants et leur protection contes les divers risques.

Le rapport évoque également les préparatifs du mois de Ramadhan et la lutte contre le gaspillage des denrées alimentaires, notamment le pain et la rationalisation de sa consommation.

Ces opérations de sensibilisation ont porté aussi sur d’autres thèmes en lien avec le Registre électronique, les soldes, les sacs en papier, les Terminaux de paiement électronique (TPE), les aires de stockage, les spécifications de certains aliments, la spéculation, les établissements d’accueil de l’enfance, les accidents domestiques, les intoxications alimentaires et l’utilisation des pétards.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 3 =