Bande de Ghaza: Plusieurs dizaines de martyrs lors de bombardements sionistes samedi à l’aube

Plusieurs dizaines de Palestiniens sont tombés en martyrs et d’autres ont été blessés depuis l’aube de samedi dans des bombardements de l’occupant sioniste à travers la bande de Ghaza, alors que l’agression sioniste contre l’enclave palestinienne est entrée dans son 267e jour, indique l’agence Wafa.

Des Palestiniens sont tombés en martyrs et d’autres blessés, ajoute Wafa, lors de tirs de l’artillerie de l’armée d’occupation sioniste contre des tentes et des serres de déplacés dans la région de Muwasi, au nord-ouest de Rafah, dans le sud de la bande de Ghaza.

Les corps de cinq martyrs ont été retirés par des équipes de secouristes après que les soldats sionistes et leurs blindés se soient retirés de la région de Shakush à l’ouest de Rafah, précise l’agence palestinienne, avant de souligner que les blindés de l’armée sioniste ont également tiré sur les maisons de Palestiniens à l’est de Khan Younes.

Au milieu de la bande de Ghaza par ailleurs, un Palestinien est tombé en martyr et des dizaines d’autres ont été blessées lors de raids aériens de l’aviation sioniste contre une maison dans le camp de Maghazi et ciblé le nord et l’ouest du camp de Nuseirat, coïncidant avec des tirs d’artillerie.

L’aviation sioniste a également lancé deux raids sur les quartiers de Tall al-Hawa et de Sheikh Ajlin au sud-ouest de la ville de Ghaza, tandis que les drones et l’armée sioniste ont ciblé les maisons de Palestiniens près de la mosquée Al-Sha’a, dans le quartier d’Al-Ziyouya, entraînant des blessures, parallèlement à de violents bombardements d’artillerie, explique Wafa.

Dans la nuit de vendredi à samedi, rappelle t-on, deux enfants sont tombés en martyrs et cinq Palestiniens ont été blessés à Ghaza lors d’un bombardement de l’aviation de l’entité sioniste qui a visé une maison dans la région de Yarmouk.

Depuis le début, le 7 octobre dernier, de l’agression sioniste contre la bande de Ghaza, qui a pris la forme d’un génocide dénoncé d’ailleurs par les plus hauts responsables onusiens, 124.000 Palestiniens sont tombés en martyrs ou blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, et plus de 10.000 disparus, une destruction massive des maisons et des infrastructures et une famine généralisée dans l’enclave.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − treize =