Allahoum transmet les condoléances du président de la République à la famille du défunt Djamel Bensmail

Le Conseiller du Président de la République et président de la Commission nationale d’évaluation et d’indemnisation des sinistrés des feux de forêts, Abdelhafid Allahoum, a rendu visite, ce mardi, à la famille du défunt Djamel Bensmail, victime d’un crime odieux la semaine dernière à Larbaa Nath Irathen (Tizi Ouzou), et lui a présenté les condoléances au nom du président de la République.

M. Allahoum a transmis à la famille du défunt les condoléances du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, saluant la sagesse du père du défunt qui « a barré la route aux ennemis de l’Algérie qui tentent de semer la discorde entre les enfants de la patrie », soulignant que « ce sont là les qualités de l’Algérien authentique et libre ».

Il a appelé à « l’unification des rangs et à la sauvegarde de l’unité nationale, en barrant la route à ceux qui veulent du mal au peuple algérien, et à notre chère Algérie et cherchent à ternir son image et semer la discorde entre ses enfants ».

De son côté, le père du défunt a affirmé que sa position découle du sens patriotique inculqué par les Scouts musulmans algérien (SMA), ajoutant qu’il n’a fait que son devoir envers l’Algérie qui « est chère et au dessus de tous ». Il a en outre exprimé ses remerciements au président de la République.

Sur ordre du président de la République, M. Allahoum a remis à la famille du défunt l’acte de propriété du logement où elle réside ainsi que l’allocation d’un (1) million de dinars décidée, ce lundi, par le Président Tebboune.

Les membres de la famille du défunt ont demandé de baptiser une des places publiques de la ville de Miliana au nom de Djamel Bensmail. M. Allahoum a promis de transmettre cette demande.

Des délégations de différentes régions du pays, notamment de Tizi-Ouzou, continuent d’affluer à Miliana pour présenter leurs condoléances et exprimer leur soutien et leur solidarité à la famille du défunt, saluant la sagesse du père de la victime qui a refusé d’attiser la discorde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + 13 =