Zones d’ombre: valoriser les efforts des autorités locales visant la création de micro-zones

Le conseiller du Président de la République chargé des zones d’ombre, Brahim Merad a valorisé, samedi à Reggane (Sud d’Adrar), les efforts des autorités locales visant la création de micro-zones d’activités dans les zones d’ombre.

Ces mesures devront permettre de réaliser le décollage économique local à travers la création de micro-entreprises dans les domaines d’activités propres à chaque zone d’ombre à Adrar, notamment dans les domaines de l’agriculture, du tourisme et des activités de la femme rurale au foyer, a indiqué M. Merad.

Après avoir donné le coup d’envoi d’une caravane de solidarité vers les zones d’ombre à l’occasion du 64 anniversaire de la création du Croissant rouge algérien (CRA), le conseiller s’est rendu à la daïra de  Zaouïa Kenta où il s’est enquis de la souffrance des habitants de Ksar Tazoult, notamment la montée de l’eau ainsi que la baisse enregistrée dans la production agricole des oasis.

A ce propos, le conseiller du Président de la République a souligné que sa visite à cette wilaya est intervenue  pour s’enquérir des conditions de vie des populations de ces régions en vue de les améliorer à travers les différents programmes de développement, rappelant l’inscription d’affectations financières dédiées aux zones d’ombre dans le plan communal de développement (PCD) pour l’exercice en cours.

Les habitants de Ksar Tazoult ont déploré la faible couverture réseau de télécommunications et d’internet des différents opérateurs téléphoniques ce qui impacte leur vie quotidienne . A ce propos, le conseiller du Président de la République a affirmé que l’amélioration de ce service s’inscrivait dans le cadre des orientations des Hautes autorités.

M.Merad a également écouté les préoccupations des habitants des zones d’ombre à Sali et à Reggane concernant le désenclavement et l’amélioration de l’alimentation en eau potable outre le raccordement aux réseaux d’assainissement et la promotion de l’emploi à travers la formation dans les spécialités relatives à l’activité des compagnies pétrolières activant dans la région.

Le même responsable a inspecté nombre de projets publics destinés aux zones d’ombre en matière d’éduction et de ressources en eau à l’image de la réhabilitation de l’école primaire à Kseur Berriche (Sali) ainsi que la réalisation de stations d’épuration des eaux usées et de deux citernes de 1.500 M3 et 2.000 M3 en faveur de nombre de Ksour à Reggane.M. Merad poursuit sa visite d’inspection des zones d’ombre dans les communes de la daïra d’Aoulef (Adrar Est).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − 5 =