Zeghdar: accompagner les investisseurs et porteurs de projets

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar a appelé lundi les directeurs de wilayas (DIM) relevant de son secteur à consentir davantage d’efforts visant à accompagner les investisseurs et les porteurs de projets et à aplanir les difficultés auxquelles ils se heurtent dans la concrétisation de leurs projets, a indiqué un communiqué du ministère.

Ces recommandations ont été données lors d’une série de rencontres, tenues par visioconférence, avec les directeurs de l’Industrie de wilayas, dans le cadre de la poursuite et de la coordination continue entre l’administration centrale et ses services décentralisés, a précisé le communiqué.

Ces rencontres ont été l’occasion pour passer en revue les priorités des Directions de l’industrie et des mines (DIM) dans la prochaine étape, en leur qualité de mécanismes de mise en œuvre des politiques publiques mises au point et de catalyseur du secteur industriel au niveau local, afin de donner une nouvelle impulsion à l’investissement et de réaliser un développement local équilibré entre les différentes régions du pays.

Il s’agit également de la mise en exergue des potentialités industrielles et d’investissement des différentes wilayas ainsi que les capacités d’accueil disponibles, en sus des contraintes les plus importantes auxquelles se heurtent les investisseurs dans la concrétisation de leurs projets d’investissement et des efforts consentis en matière d’accompagnement des opérateurs économiques.

De leur côté, les participants à ces rencontres ont évoqué en chiffres le dossier du foncier industriel qui se veut l’un des obstacles les plus importants entravant l’investissement en Algérie, ainsi que les modalités de résolution de ce problème en fonction des nouveaux projets de lois qui régiront les mécanismes d’aménagement, d’octroi et de gestion de cette offre foncière. M. Zaghdar a rappelé, à ce propos, les orientations du président de la République quant à l’impératif d’effectuer un recensement et un inventaire du foncier industriel avant de procéder à son assainissement.

De même qu’il a fait part du projet de création de l’Office national du foncier industriel (ONFI), qui aura toutes les prérogatives de distribuer le foncier industriel et de gérer les zones industrielles.

Le sujet des procédures administratives nécessaires à la concrétisation de l’investissement a été largement débattu, eu égard à l’impact, généralement négatif, qu’elles ont sur l’investissement. Le ministre a jugé primordial de numériser l’ensemble des procédures et d’adopter des systèmes d’information transparents et efficaces pour faciliter les transactions et gagner la confiance du citoyen.

Une démarche qui s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle vision des outils de travail, le but étant de garantir davantage de fluidité et de transparence lors de l’examen des dossiers liés à l’investissement et l’obtention du foncier industriel.

Le ministre a invité les directeurs de wilaya à doubler d’efforts dans l’accompagnement des investisseurs et porteurs de projets et aplanir les obstacles lors des phases de réalisation notamment dans les Hauts Plateaux, le Sud et les nouvelles wilayas pour leur insuffler une nouvelle dynamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × un =