UNE BOUFFEE D’OXYGENE POUR LES MALADES DU CANCER A ORAN:A défaut de réparation de l’ancien équipent, le CAC devra acquérir un nouvelle accélérateur linéaire

Voilà une excellente nouvelle et une véritable bouffée d’oxygène pour les malades atteints du Cancer à Oran. Ceci, grâce à la nouvelle initiative du centre anticancéreux (CAC) Émir-Abdelkader de Messerghine qui se traduit par l’acquisition d’un deuxième accélérateur linéaire afin d’assurer la radiothérapie de ses patients, a-t-on appris du directeur de l’établissement. Le CAC de Messerghine qui accueille des malades de toute la région ouest et du sud-ouest du pays ne dispose que d’un seul accélérateur linéaire, en panne depuis le début du mois d’août passé. Cette situation a incité les malades à se tourner vers le privé pour les radiothérapies.  Le responsable a expliqué que ‘’les activités de l’entreprise qui assurait la maintenance ont été récemment gelées par décision judiciaire’’, a indiqué le directeur du CAC, ajoutant que ‘’tous les rendez-vous de radiothérapie ont été différés en attendant la réparation de la panne à partir du mois d’octobre ou l’acquisition d’un nouveau dispositif’’. Néanmoins, le décalage des rendez-vous de la radiothérapie pourrait avoir des effets très négatifs sur le suivi des malades, notamment après une chimiothérapie», ont estimé les spécialistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit − 4 =