UNE AFFAIRE DE DROGUE INSOLITE, COMPLEXE ET BIEN RODEE A ORAN: La BRI interpelle 05 cuistots spécialisés dans la préparation d’ecstasy

Les éléments de la brigade de recherche et d’investigation et la cellule de lutte contre les stupéfiants de la sureté de wilaya d’Oran ont mis hors d’état de nuire un réseau criminel composé de 5 personnes, qui s’adonner à la préparation de drogue dure à Oran. Lors de leurs investigations, ils ont pu découvrir un atelier clandestin de fabrication et de contrefaçon de comprimés de psychotropes de type « ecstasy », a-t-on appris, mercredi, de ce corps de sécurité. Un réseau qui aurait été à même de créer une demande nouvelle en cassant les prix du marché de la région étant donné la composante des produits utilisé. C’est un produit dérivé synthétique, qui se distingue par ses effets particulièrement puissants et durables et par son potentiel addictif. Selon la même source, l’enquête a été lancée suite à l’exploitation d’informations par la brigade en question, faisant état de l’existence d’un réseau criminel dangereux, dont les membres activent dans le domaine du trafic de psychotropes et utilisent des logements de location pour de courtes périodes en ateliers clandestins, afin d’éviter d’être détectés. Cette opération a permis la saisie d’une quantité de 167 comprimés de ce type, ainsi que de produits médicaux, mélangés à des produits chimiques nocifs pour la santé et du matériel de fabrication de la drogue contrefaite, a-t-on fait savoir lors de la présentation de cette affaire à la presse au siège de la sûreté de wilaya. Des composants chimiques destinés à la fabrication  de psychotropes de type « ecstasy », destinés à la commercialisation, a-t-on précisé, ajoutant que l’opération s’est soldée par l’arrestation de 5 personnes, des repris de justice âgés entre 25 et 35 ans. Suite à la surveillance des personnes impliquées dans cette affaire, les enquêteurs ont réussi à les identifier et le lieu où ils se trouvaient, a-t-on fait savoir, soulignant qu’une perquisition a été effectuée au domicile loué par les suspects, après autorisation du procureur de la République du tribunal de Fillaoucen. Après une perquisition du logement en question, il a été permis la découverte de ces produits prohibés, notamment des moules imitant la forme du comprimé d’origine et les outils de peinture, a-t-on indiqué, ajoutant que deux véhicules servant au transport et à la commercialisation des psychotropes ont été saisis, ainsi qu’une somme de 24.000 dinars issue des revenus de la vente de la drogue contrefaite. Après les procédures d’usage, les 5 suspects seront présentés devant la justice, a-t-on conclu. En constante augmentation ces dernières années, la consommation de psychotropes s’élargit aux nouvelles drogues de synthèse. Notons que les conséquences médicales et sociales de ce phénomène sont encore difficiles à évaluer. Les psychotropes sont des substances qui agissent sur le psychisme en induisant des modifications de sensations, de perceptions, de l’humeur ou de la conscience. Ils ont pour particularité d’activer le «système de récompense», ce qui contribue en grande partie à générer des dépendances.

Hadj Hamdouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × cinq =