Tremblement de terre à Bejaia: effondrement partiel de 3 vieilles bâtisses, grosse panique parmi la population

Le tremblement de terre enregistré jeudi matin à Bejaia, a causé des « pertes matérielles » consistant en « l’effondrement partiel de trois vieilles maisons », sans qu’il y ait de pertes humaines à déplorer, a indiqué jeudi un communiqué de la Direction générale de la Protection civile (DGPC).

« Suite au tremblement de terre d’une magnitude de 5,9 sur l’échelle de Richter enregistré à 1h04 à 28km au nord-est du Cap Carbon (Bejaia), les unités de la Protection civile ont déployé des équipes pédestres et des ambulances pour constater la situation générale et rassurer les citoyens », lit-on dans le communiqué.

Les services de la Protection civile « n’ont enregistré aucune perte humaine ni d’importants dégâts matériels », a affirmé la même source, précisant que la DGPC a mobilisé 17 équipes de soutien et d’intervention en cas de catastrophes.

Dans la wilaya de Bejaia « une situation de panique a été enregistrée chez les citoyens qui sont sortis de leurs domiciles, en sus de quelques fissures dans des murs de maisons », a ajouté la DGPC, relevant que les agents de la Protection civile sont intervenus pour secourir 4 personnes légèrement blessées et transférés huit (8) autres dans un état de choc vers l’établissement hospitalier de la ville.

Un effondrement partiel de trois (3) vieilles maisons vacantes sur les hauteurs de Bejaia, une fissuration des cages d’escaliers de deux bâtiments à Hay Seghir (Commune de Bejaia), et un effondrement partiel d’un balcon d’une autre maison, ont été enregistrés dans la même wilaya.

A Jijel, cinq personnes blessées (des fractures) ont été évacuées, en sus d’une femme, hypertendue, en situation de panique.

A noter que le tremblement de terre a été ressenti dans 12 wilayas, dont « Skikda, Constantine, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Jijel, Mila, Bouira, Boumerdes, Tizi Ouzou, Alger et Tipaza ».

Affirmant que cette activité sismique était une « activité modérée » signalée dans certaines wilayas du pays, la DGPC a appelé les citoyens à faire preuve de prudence et ne pas céder à la panique.

Elle a rappelé les numéros verts 1021 et de secours mis à la disposition des citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − onze =