TOURISME A ORAN: De grands atouts et un marché multimodal

La ville d’Oran qui recèle d’énormes atouts touristiques, culturels et naturels, a développé un marché touristique multimodal, grâce auquel la capitale de l’Ouest est devenue une destination de prédilection des admirateurs de la beauté de cette ville méditerranéenne par excellence. De surcroît, Oran satisfait les caprices, quand bien même variés des touristes qui trouvent, sans faute, leur bonheur là où le tourisme prend tout son sens, à commencer par le tourisme balnéaire qui occupe la première place en termes d’attractions. A noter que la capitale de l’Oranie, qui s’apprête à accueillir à partir du 25 juin courant, la 19e édition des Jeux méditerranéens JM 2022, met à la disposition de ses invités 35 plages splendides situées dans 9 communes et qui s’étendent sur 120 km. La commune de Ain Turk à elle seule compte quelque 9 plages. Oran compte également à son actif 63 établissements hôteliers offrant diverses prestations et dotés d’une variété de moyens de divertissement. La plupart des établissements se trouvent à proximité de la Corniche oranaise, véritable joyau de la wilaya. Aujourd’hui, un nouveau type de tourisme…. est en plein essor, à savoir « le tourisme en maison d’hôte », c’est-à-dire le recours de certains habitants, particulièrement dans les zones côtières, à la location de leur logement, ou parfois d’une chambre seulement, à des vacanciers qui viennent de partout, notamment du sud du pays, mais aussi à des membres de la communauté algérienne établie à l’étranger, et parfois même à des étrangers. Toujours près des côtes oranaises, le tourisme de santé se répand, lui, de plus en plus, au complexe touristique « Les Andalouses » par exemple ou à l’hôtel « New Beach », lesquels offrent des services de thalassothérapie, et/ou du « SPA », proposé d’ailleurs par plusieurs établissements hôteliers à Oran. Considérée comme étant un pôle économique par excellence, la ville d’Oran met à disposition un environnement propice au tourisme d’affaires, en accueillant de nombreux événements régionaux et internationaux, entre séminaires, conférences, ateliers, et salons économiques qui attirent des milliers de professionnels de diverses spécialités. Une autre forme de tourisme occupe un segment important dans la stratégie de développement du secteur, il s’agit du tourisme de bien-être connu par les randonnées effectuées dans les sept (7) forêts de détente, d’une superficie de 225 Ha, très prisées d’ailleurs par les visiteurs qui viennent dans le cadre de sorties organisées par des associations. Marches athlétiques et cyclisme sont entre autres activités proposées dans les bois avec l’utilisation bien entendu d’outils amis de l’environnement dans le cadre de la promotion du tourisme vert notamment aux forêts de M’sila et de Mont noir. C’est dire qu’autant de formes touristiques viennent consolider le tourisme culturel, considéré comme la cheville ouvrière du marché touristique à Oran où sont recensés, à l’évidence, des sites archéologiques, des monuments historiques, des mosquées antiques et plusieurs zaouïas où parfois sont célébrées les waadate, à l’instar de la Waada de « Sidi El-Hasni » ou celle de « Lalla Helima ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − quinze =