Tendance baissière, les structures de santé respirent

Dans le contexte de prise en charge des malades et le taux de contamination, le taux d’occupation des lits réservés aux cas Covid-19 dans les différentes structures de santé de la wilaya d’Oran ne dépasse pas les 70%, a-t-on appris hier auprès de la direction locale de la Santé et de la Population (DSP). 30 % des 600 lits Covid-19, répartis entre l’hôpital de Haï Nedjma, de l’hôpital d’El Karma, du CHU d’Oran, et des hôpitaux d’El Mohgoun et d’Aïn El Turck, sont libres depuis quelques jours, a indiqué le chargé de communication de la DSP, Youcef Boukhari. Cette baisse est un soulagement pour la population et le personnel de la santé, qui ont vécu des moments difficiles au cours du pic de la 3e vague, survenu au cours du mois d’août, a-t-il ajouté. La saturation des hôpitaux et les longues listes d’attente ne sont plus d’actualité, néanmoins « la vigilance est toujours de mise », a souligné le responsable, estimant que tant que la population n’a pas atteint l’immunité collective, il est toujours nécessaire de respecter les gestes barrières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − sept =