SIX CAS DE SIDA RECENSES PAR JOUR A ORAN: Après la gale, les poux, la tuberculose, le sida revient au front des épidémies

La situation est inquiétante et nécessite une prise en charge sérieuse, annonce le Pr Mouffok Nadjet. Pas moins de 03 cas sont identifiés pas jour à Oran et le moindre relâchement peut favoriser la propagation du virus et facilité de toutes sortes de maladies. Recensement de nouveaux cas de sida, résurgence de cette pathologie, tel est le lot quotidien du Pr Mouffok.  La semaine dernière, le service infectieux du CHU Oran a recensé en un seul jour 06 cas de Sida, à l’instar des 40 malade di SIDA hospitalisés et 150 autres qui se présente régulièrement pour la trithérapie et des consultations  de suivies, ainsi que ceux nouvellement dépistés par les services spécialisés d´Oran. Des enfants, des femmes, des vieux, des jeunes et moins jeunes sont victimes du virus du VIH.  Ce qui laisse supposer que le nombre de cas de sida recensés dans la wilaya d´Oran risque de prendre des proportions alarmantes. Un phénomène qui ne connaît nul répit en l´absence total de moyens de sensibilisation. Par ailleurs, la situation épidémiologique est tout aussi alarmante. Toute une stratégie est adoptée et mise en œuvre par le service infectieux, notamment un programme de lutte en étroite collaboration avec l’instance onusienne, ONU-Sida. Celle-ci repose essentiellement sur la prévention contre la prolifération du phénomène de dépistage précoce de la maladie et suivi par la prise en charge des porteurs du VIH. Le but recherché est de stopper l’avancée du sida d’ici l’horizon 2030. Pour ce faire, l’utilisation des moyens technologiques est la mieux indiquée dans la prise en charge de cette pathologie avant même que celle-ci ne prenne une envolée. Fini donc les examens classiques. Le Centre hospitalo-universitaire Benzerdjeb d’Oran ainsi que l’Etablissement hospitalier spécialisé sont dotés des équipements contribuant amplement à la détection du virus du siècle, le VIH. La maniabilité de tels équipements, qui est toute simple, est sanctionnée par l’obtention sur le champ du résultat, positif ou encore négatif. Le concerné en quête de vérité n’a qu’à appliquer un bout de salive sur une petite plaque pour que le tour soit joué. Notons que la détection précoce du sida, le service infectieux vise essentiellement la prise en charge précoce de tout nouveau cas de sida avéré. Il s’agit en premier lieu de stopper l’avancée de ce phénomène ainsi que sa transmission de la femme enceinte à l’enfant devant venir au monde. A la faveur de telles technologies, les médecins seront, eux aussi, soulagés dans l’exercice de leur noble profession tout en épargnant les longues attentes aux personnes désireuses de subir les examens classiques reposant essentiellement sur les analyses des échantillonnages de sang prélevés, dont les résultats sont souvent remis après de longues attentes.

Hadj H

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 3 =