Sahara occidental : le Maroc se joue de la Légalité internationale

 Le chef de la délégation de négociation sahraouie, Khatri Addouh, a affirmé dimanche que le Maroc se jouait de la Légalité internationale et de tous les efforts entrepris pour le règlement du conflit au Sahara occidental ».

« Toutes les démarches de l’ONU ont échoué à faire avancer le processus de décolonisation au Sahara occidental en dépit des bonnes intentions, du génie, du caractère de tous les envoyés personnels onusiens successifs et de la disponibilité de la partie sahraouie », a déclaré M. Addouh à la presse à l’issue de sa deuxième réunion avec l’Envoyé personnel du SG de l’ONU, Staffan de Mistura.

Rappelant la nouvelle conjoncture internationale et régionale face à laquelle se trouve le conflit au Sahara occidental, le responsable sahraoui a fait savoir que « le Maroc vit encore par le passé tentant d’imposer sa politique du fait accompli qui est loin d’influencer la volonté du peuple sahraoui, résolu à poursuivre le combat pour accéder à son droit à l’autodétermination ».

« Le Maroc qui n’a eu de cesse de fuir en avant, devrait descendre du haut de sa tour d’ivoire et accepter que le peuple sahraoui puisse exercer son droit à l’autodétermination, étant la seule issue de la question », a précisé M.Adoua.

Et d’ajouter que « l’Envoyé personnel du SG de l’ONU, poursuit sa visite dans la région pour approfondir les rencontres et les entretiens entre les deux parties (Maroc et Front Polisario) ainsi que les pays observateurs (Algérie et Mauritanie).

De Mistura, qui est arrivé aux Camps des réfugiés samedi à l’aube, effectue depuis sa nomination une deuxième tournée dans la région, durant laquelle il s’est entretenu avec la délégation sahraouie chargée des négociations, des représentants de femmes et de jeunes sahraouis et le commandement de l’état-major de l’armée de libération sahraouie.

Des entretiens approfondis avec la délégation des négociations sont prévus dimanche après-midi lors de la visite de M. De Mistura qui a rencontré, au terme de sa visite, le Président sahraoui et SG du Front  Polisario, Brahim Ghali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + un =