RYAD MAHREZ : « Gagner la Coupe du Monde avec l’Algérie serait bien plus qu’un rêve »

Titré pour la troisième fois de sa carrière en Premier League et finaliste de la Ligue des Champions, Riyad Mahrez s’est longuement confié à nos confrères de beINSPORTS France sur ses ambitions futurs et son statut avec les Verts. Joueur désormais majeur du dispositif Citizen, Riyad Mahrez continue d’imposer sa marque en Angleterre après avoir conquis son troisième titre de champion en sept saisons jouées en Premier League. Auteur de neuf buts et six passes décisives en championnat cette saison, l’ancien joueurs des Foxes a su convaincre, au fil des trois saisons passés à City, les supporters mancuniens et son entraîneur Pep Guardiola.  Interrogé sur le rôle du technicien catalan dans sa progression personnelle, le numéro 26 des SkyBlues a tenu à rendre hommage à celui qu’il l’a fait venir à Manchester à l’été 2018 : « Pep (Guardiola) est un super coach qui te fait beaucoup progresser tactiquement, mais aussi progresser dans ta manière de voir le jeu et comprendre le football. Il a une influence sur le club donc forcément son travail a permis de faire progresser tout le monde au sein de l’équipe ». Conscient de marquer l’Histoire de Manchester City en cas de victoire samedi prochain en finale de C1, l’ailier âgé de 30 ans continue de garder la même ambition de toujours se challenger pour continuer à remporter le maximum de titres sans s’interdire aucune limite. Quand on lui demande si il a encore des rêves à réaliser après de telles accomplissements en carrière, la réponse du capitaine des Verts se veut sans équivoque ;  « Chaque année, on a envie de gagner tout ce qu’il y a à gagner, de faire partie des meilleurs joueurs du monde et d’avoir les meilleures statistiques possibles. C’est ce qui fait que l’on a toujours des rêves à accomplir ».

 « Djamel et Pep sont les deux entraîneurs qui ont su me faire progresser »

Ambitieux, le premier lauréat africain de l’Histoire du trophée de Joueur PFA de l’année l’est aussi avec sa sélection. Quand on lui parle de la Coupe du Monde, il formule un voeu de la remporter avec El-Khadra pour ce qui serait bien « plus qu’un rêve » à ses yeux. Une ambition et un discours qui vont en résonance avec celui du sélectionneur Djamel Belmadi, rappelant en janvier 2020 sur le plateau de Canal Plus Sport Afrique, la nécessité de « tout donner pour croire en l’impossible ». Quand on évoque ainsi sa relation avec le sélectionneur, le capitaine des Verts n’hésite pas à dresser un portrait élogieux de celui qui a su lui faire confiance en lui donnant plus de responsabilités sur et en dehors du terrain à son arrivée à la tête de l’EN en août 2018. Un leader et un coach aux grandes qualités, qu’il place avec Guardiola comme ceux qui ont su l’aider à prendre une nouvelle envergure en tant que joueur :  « Djamel, c’est un super coach mais aussi un manager qui sait te parler comme il le faut. Il sait comment te parler, te motiver et il a ce truc là de leader depuis qu’il est joueur. Avec Pep, ce sont les deux entraineurs qui ont su me faire progresser ». Si l’objectif de maintenir la série d’invincibilité le plus longtemps possible avec les Verts reste dans l’esprit de Mahrez et ses coéquipiers, il tient à pousser la réflexion à ce sujet au delà du record de 35 matchs sans défaite détenu par le Brésil et l’Espagne. Ainsi, le natif de Sarcelles expose clairement ses ambitions avec les Verts lors des prochaines compétitions majeures qui les attendent jusqu’en novembre 2022 : « On ne peut pas se contenter d’une Coupe d’Afrique ou de vingt matchs sans défaite. On veut aller chercher cette qualification à la Coupe du Monde. On veut essayer de faire quelque chose lors de la prochaine Coupe d’Afrique. Cette génération, ce coach, cette organisation méritent ça et on va tout donner pour réussir »

 « En Algérie, nous sommes vus comme bien plus que de simples footballeurs »

Présent au sein de l’EN depuis le Mondial 2014, l’ancien ailier des Foxes a acquis au fil des saisons une stature d’icône du football algérien suscitant ainsi joies et réactions décuplées à chacune de ses performances réussies et de ses exploits en club et en sélection. Une stature qu’il lui augure une forte responsabilité, qu’il assume prendre naturellement tout en se montrant soucieux du rôle d’ambassadeur se devant de donner une image positive aux algériens. Cependant, le capitaine des Verts préfère parler de responsabilité collective et de statut partagé par tous les joueurs de la sélection plutôt qu’à tirer la couverture sur lui.  Pourtant si les mémoires collectives seront fortement marqués par son coup-franc magistral marqué un soir de juillet 2019 au Cairo Stadium, Riyad Mahrez revient sur l’importance collective de ce succès des Verts à la CAN auprès du peuple algérien et de la trace que ce succès laisse dans l’Histoire de son football. « J’ai conscience qu’en gagnant la Coupe d’Afrique, cette génération a réalisé d’importantes choses pour le pays », confie t-il au micro de beINSPORTS avant d’enchainer sur le poids du football au sein de la société algérienne : « On sait qu’en Algérie, le football est le sujet numéro un. Là bas, le football se place au dessus de beaucoup de choses pour un grand nombre de personnes. Ce qui fait que l’on y est vu comme bien plus que de simples footballeurs ». Une responsabilité assumée et une carrière qui répond à l’ambition d’un joueur qui ne s’interdit aucunement de rêver, et qui en donne en retour à ceux qui ont envie de partager ses ambitions sans limites. Tel est le chemin tracé par Riyad Mahrez, qui à 30 ans, ne cesse de surprendre ceux qui ont cru en lui, tout comme ceux qui l’ont sous-estimé. Ainsi, samedi prochain à Porto, c’est toute l’Algérie qui rêvera de voir à nouveau l’un des siens remporter un trophée qui attend un second lauréat depuis 1987. Une soirée qui pourrait confirmer à son terme que le capitaine des Verts est bien plus qu’un simple footballeur.

Riyad Mahrez dans le onze-type de Whoscored

Vainqueur de la Premier League cette saison avec Manchester City, Riyad Mahrez a été choisi dans le onze-type du championnat d’Angleterre établi par Whoscored. Auteur d’une belle saison avec les Citizens, buteur à 9 reprises et passeur décisif 7 fois,  l’international algérien Riyad Mahrez fait partie des trois joueurs de Manchester city qui figurent dans cette équipe-type établie par le site Whoscored, spécialiste en notation de performances. Mahrez est présent en compagnie de Kévin De Bruyne et de Joao Cancelo. Pour rappel, Mahrez, qui a déjà remporté cette saison le Community Shield et le championnat avec Manchester City, disputera la finale de Ligue des Champions samedi prochain face à Chelsea.

RABAH MADJER :

L’ancienne légende voit en Ryad Mahrez son digne héritier

Ancien sélectionneur des Fennecs d’Algérie, Rabah Madjer suit Riyad Mahrez et ses prestations avec Manchester City et estime qu’il a nettement progressé. Dans une interview accordée à nos confrères de Football 365, le technicien est revenu sur la saison de l’ailier des Fennecs et dit ne pas être étonné par ce qu’il fait. « Il a progressé et sa progression ne me surprend pas. Pour l’avoir eu comme joueur en sélection (entre 2017 et 2018, ndlr), c’est un garçon très sérieux et aussi ambitieux. Le fait de rejoindre un grand club comme Manchester City et y jouer régulièrement lui a permis de se révéler, de s’affirmer et de s’épanouir », a-t-il dit. Alors que Riyad Mahrez jouera la finale de la Ligue des champions samedi prochain, Madjer estime qu’il sera son digne héritier parmi les légendes du football algérien s’il gagne le trophée. « Être sacré champion d’Europe, ce n’est pas rien. C’est une grande réussite dans une carrière. Et je lui souhaite vraiment de tout cœur d’atteindre cet objectif (…) Oui, ça serait magnifique ! Et ça serait un grand accomplissement pour Mahrez », a-t-il fait savoir.

Mahrez dans un sujet du BAC ?

Selon le média Ennahar, le nom de l’ailier de Manchester City, Riyad Mahrez, serait apparu dans un sujet du bac blanc algérien. Samedi prochain (21h), lors de Manchester City – Chelsea, Riyad Mahrez aura l’occasion de devenir le deuxième Algérien de l’histoire à remporter la Ligue des champions, après Rabah Madjer en 1987 avec Porto. Mais avant cette finale tant attendue, le capitaine des Fennecs pourra se changer les idées en apprenant que son nom est apparu dans un sujet du baccalauréat blanc algérien ! Selon le média algérien Ennahar, le nom de l’ailier des Citizens ainsi que celui d’Amir Sayoud du CR Belouizdad, ont été utilisés dans un sujet d’examen du bac blanc de mathématiques. Dans ce sujet, Djamel Belmadi fait appel à plusieurs joueurs dont Mahrez et Sayoud, et c’est à l’étudiant de calculer les probabilités de la composition d’équipe du sélectionneur algérien. Ce sujet est un bel hommage à Riyad Mahrez, qui permettra peut-être à plusieurs étudiants d’ajouter la passion des maths à celle du football.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + sept =