REPRISE DU TRAFIC MARITIME VERS ALICANTE : 1300 options de réservations pour la première desserte sur le navire ‘’El Djazaïr 2’’

L’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) va reprendre son activité « à destination de l’Espagne à partir du 21 octobre. Dès la semaine prochaine, la flotte d’Algérie ferry va relier le port d’Oran à celui d’Alicante, pour sa première desserte, a annoncé M. Karim Mohamed, l’intérim du directeur de la compagnie nationale algérienne de navigation CNAN. La vente des billets sera lancée dès ce dimanche 17 octobre, pour le départ de jeudi prochain, avec 1 300 passagers et 300 véhicules à bord du navire ‘’El Djazaïr 2’’.  Bien sûr, cette réouverture se fera également dans le « strict respect » des mesures préventives mises en place contre le Covid-19. Notons que l’ENMTV a renforcé les opérations de nettoyage et de désinfection de ses navires afin de limiter les risques de transmission du coronavirus en prévision de cette reprise. La direction de ce fait annoncé qu’elle est prête à reprendre les croisières selon un protocole sanitaire strict approuvé par les autorités sanitaires, soulignant que la campagne de désinfection affectera tous les navires, y compris les navires, ‘’ Tariq Ibin Ziyad’’, ‘’Tassili 2’’ , à l’instar du ‘’Djazaïr 2’’.  La désinfection de toutes les compartiments et surfaces en contact avec les passagers tels que les cabines, les  accoudoirs, tablettes et écrans, et par la mise en place d’une procédure spécifique de désinfection par pulvérisation d’un produit virucide homologué », a précisé la même source. L’entreprise publique assurera une rotation hebdomadaire à destination d’Alicante, en Espagne, qui se fera par alternance, à partir des ports d’Oran et d’Alger.  Une décision qui va répondre, un tant soit-il, aux attentes et espérances de la diaspora qui assimilaient très mal les couts jugés excessifs des prix de billets d’avion, depuis cette fermeture hermétique des frontières maritimes. Rappelons que les ressortissants algériens étaient obligé d’acheminés leurs véhicules par le transport maritime uniquement du fret roulant (remorques et véhicules), sans les propriétaires, qui était obligé de les rejoindre par vol aérien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 4 =