RENOUVELLEMENT PARTIEL DU CONSEIL DE LA NATION: Le FLN remporte la majorité des sièges

Le parti du Front de libération nationale (FLN) a remporté la majorité des sièges aux élections de renouvellement partiel du Conseil de la nation suivi des indépendants, a déclaré dimanche le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi.

Le FLN a remporté la majorité avec 26 sièges suivi des indépendants (13) et du Rassemblement national démocratique (11), alors que les autres partis se sont partagés les sièges restants, selon les résultats préliminaires annoncées par le président de l’ANIE lors d’une conférence de presse au lendemain des élections de renouvellement partiel du Conseil de la nation.

Le Mouvement national El Bina et le Front El Moustakbal ont décroché chacun cinq (05) sièges, suivis du Front des forces socialistes (FFS), du parti Voix du Peuple et d’El-Fadjr Jadid qui ont obtenu chacun deux (02) sièges et Tadjamaoua Amal Djazaïr (TAJ) ainsi que le Mouvement de la société pour la paix (MSP) qui ont remporté un (01) siège chacun. Pour rappel, le taux provisoire de participation à cette opération électorale a atteint 96,22 % dans 58 wilayas à travers le pays. Ces résultats demeurent provisoires jusqu’à la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle.

L’ELECTION DES MEMBRES DES NOUVELLES WILAYAS A TENU COMPTE DES POINTS ET NON DES VOIX

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi a déclaré, que l’élection des membres du Conseil de la nation des dix nouvelles wilayas a tenu compte des points et non des voix.

L’élection des membres du Conseil de la nation des dix wilayas créées dans le cadre du nouveau découpage territorial qui s’est déroulée parallèlement au renouvellement partiel des membres du conseil a tenu compte des points et non des voix, a précisé M. Charfi lors d’une conférence de presse.

Ainsi, un seul électeur peut accorder sa voix à plus d’un candidat, à l’instar de ce qui était appliqué dans le système de la liste.

En créant deux sièges pour chaque nouvelle wilaya contre un seul siège pour les 48 anciennes wilayas, le nombre des sièges de la Chambre haute du parlement a augmenté de 20 sièges, alors qu’il comptait 144 sièges.

Il s’agit des wilayas de Timimoune, Bordj Badji Mokhtar, Ouled Djellal, Beni Abbes, In Salah, In Guezzam, Djanet, El Meghaier et El Menia. L’élection des deux tiers des membres du Conseil de la nation se fait par suffrage universel indirect et secret par les membres des Assemblées populaire communales et de wilayas (APC-APW).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − 5 =