Rapport du FMI sur les perspectives économiques mondiales : 2,5% de taux de croissance pour l’Algérie en 2023

Dans son nouveau rapport sur les perspectives de croissance mondiale, le FMI (Fonds monétaire international) note un recul de la croissance mondiale, sous l’effet de plusieurs facteurs dont les retombées de la guerre en Ukraine. 

Un recul accompagné d’une raréfaction des matières premières, aussi bien pour l’alimentation que pour le secteur industriel, ainsi que la flambée de leurs prix. Ce qui « nécessite un soutien plus fort et une action internationale pour prévenir l’insécurité alimentaire ». Ainsi, selon les prévisions du FMI, la croissance mondiale pour 2023 connaîtra un recul de l’ordre de 3%.

Concernant les pays exportateurs de pétrole et du gaz, dont l’Algérie, ils feront face à cette conjoncture par la compensation de leurs importations par la promotion de leurs exportations en produits énergétiques dont les prix ne cessent d’augmenter. Dans ce lot, l’Algérie connaîtrait ainsi une croissance de 2,5% pour l’année 2023, selon les prévisions du FMI.

Ces pays qui devront, cependant, suivre une politique d’industrialisation, enregistrent, aux yeux du FMI, des indicateurs au vert, mais conditionnés par des investissements privés et des IDE (investissement étrangers directs), ainsi que la maîtrise de la dépense publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 3 =