Rabah Driassa est mort : l’étoile polaire qui s’éteint

La nouvelle est tombée telle un couperet. Rabah Driassa, l’interprète de « Nedjma Qotbiya » (étoile polaire) est mort aujourdhui vendredi le 08 octobre 2021. Le décès est survenu très tôt ce matin, laissant dans le cœur de ses fans un vide incommensurable.

Rabah Driassa dont l’age dépassait les 87 ans, a passé l’arme à gauche aujourd’hui. L’Artiste laisse derrière lui un riche répertoire musical et une longue carrière qui l’avait rendu célèbre au sein des Algériens. Bien que son répertoire musical soit riche, l’artiste est surtout connu pour sa célèbre chanson « Ana Djazairi ». « Je suis Algérien ».

Il s’agit d’une chanson qui appelle à l’union du peuple. Des paroles qui laissent de côté les différences tribales pour se concentrer sur le présent et le nationalisme. Tous les Algériens ou presque se souviennent de Rabah Driassa et des passages de sa chanson à la télévision nationale au moment où l’Algérie était déchirée par une sanglante guerre civile.

L’auteur de « Nedjma Qotbiya » s’éteint

Absent de la scène médiatique depuis quelque temps, Rabah Driassa l’avait toutefois marqué à jamais. Outre « Ana Djazairi », l’artiste chantait aussi  » Nedjma Qotbiya » (Étoile polaire), « Momarida » (l’infirmière), « Ouled Bladi, et d’autres chansons qui constituent à un héritage qui n’est pas prêt de disparaitre.

Rabah Driassa est né en 1934 à Blida. En plus d’être chanteur, il est également compositeur, musicien, poète, mais aussi un artiste peintre. Il commence sa carrière musicale en 1953, il chanta à l’amour, à la patrie, à la beauté et à la sagesse. Rabah Driassa est un adepte du Bedoui, un style qui marque toutes ses compositions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + quinze =