Projet du CHU de Ouargla: Benbouzid insiste sur le lancement de l’appel d’offres

Le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, Pr Abderrahmane Benbouzid, a mis l’accent lundi à Ouargla sur la nécessité d’accélérer les procédures afin de lancer l’appel d’offres relatif au projet du centre hospitalo-universitaire (CHU) retenu en faveur de la wilaya.

« Il est nécessaire de lancer l’appel d’offres dans les meilleurs délais pour concrétiser ce projet conformément à un délai de réalisation bien déterminé et des mesures extrêmement strictes », a affirmé le ministre lors de sa visite de l’assiette foncière choisie pour accueillir le projet.

« La réalisation de ce projet doit d’être confiée à une entreprise réalisatrice qualifiée dotée de crédibilité d’expérience et de respect des engagements », a-t-il insisté.

Il s’agit d’un site bien desservi par les services de transport et jouxtant plusieurs infrastructures, notamment la gare multimodale, le pôle universitaire-3, ainsi que les axes routiers menant vers les villes de Touggourt et Ghardaïa, selon les explications fournies à la délégation ministérielle.

Les différentes contraintes constatées au début de l’étude technique sont déjà réglées par les autorités de la wilaya, ont indiqué des représentants du bureau d’étude concerné par ce projet.

Implanté dans le flanc Ouest de la ville d’Ouargla sur une surface de 23,50 hectares et d’une extension de 7,50 hectares, relevant du domaine privé, ce projet est composé de différentes installations médicales modernes et 50 logements d’astreinte, a-t-on ajouté.

D’une capacité d’accueil de 400 lits, le CHU d’Ouargla qui disposera de différentes installations, dont des pôles d’hospitalisation, un service des urgences médico-chirurgicales, un bloc pédagogique et des logements d’astreinte, permettra d’assurer les conditions de confort, dans un environnement sain et sécurisé, pour le personnel médical, les malades et leurs accompagnateurs, a-t-on signalé.

Il sera concrétisé conformément à un mode d’architecture répondant aux spécificités oasiennes, culturelles et bioclimatiques de la région, avec l’intégration des énergies renouvelables et la végétalisation des espaces extérieurs, selon sa fiche technique.

Au cours de sa visite, le ministre s’est enquis du fonctionnement de l’hôpital psychiatrique implanté dans la localité de Lahdeb (commune de Rouissat), tout en étant intensif aux préoccupations soulevées par le personnel, notamment le déficit enregistré en matière de la capacité d’accueil de cette structure de santé, les médecins spécialistes, les paramédicaux, les agents de sécurité et les moyens de transport.

D’une capacité d’accueil de 120 lits, cet hôpital à vocation régionale, a enregistré 1.605 consultations médicales et plus de 183 cas d’urgence, ainsi que 251 consultations psychiatriques de l’enfant durant le premier trimestre de l’année en cours.

Le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, Pr Abderrahmane Benbouzid, a clôturé sa visite dans la wilaya d’Ouargla par une rencontre avec des cadres de son secteur et représentants de la société civile.

Cette rencontre a été une occasion pour soulever plusieurs préoccupations liées notamment aux difficultés dans l’investissement dans le secteur de la santé, le manque de médecins spécialistes et paramédicaux, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 20 =