Présenté par Adnan Mouri et Nesrine Boussoufi .. Frantz Fanon revisité dans une présentation débat

Animé par Bessenouci Islem et présenté par notre philosophe et écrivain Adnan Hadj Mouri et Nesrine Boussoufi, « l’engagement. La clinique »  mettant en exergue un illustre militant médecin et écrivain, Frantz Fanon. La présentation débat, se fera ce 3 février sous la houlette du club littéraire Le sous sol et le Centre de documentation économique et sociale d’Oran à la bibliothèque Bedeau. Un rendez vous attendu et O combien utile aux cercles culturels et littéraires d’Oran.   Frantz Fanon, un pionnier dont l’œuvre portait essentiellement sur les incidences psychiques de l’aliénation coloniale. Dans la mesure où Fanon réfléchissait et militait aussi pour sortir le sujet de cette aliénation, selon bon  nombre de spécialistes, son œuvre n’en est que plus actuelle. Frantz Fanon (Fort-de-France, 1925 ; Washington, 1961), psychiatre martiniquais (Antilles françaises), mort algérien et inhumé selon ses vœux en terre algérienne, fut responsable de l’hôpital psychiatrique de Blida-Joinville, en Algérie. Il fut aussi, c’est plus connu, un militant politique de la lutte contre la colonisation, en Algérie d’abord, puis également pour l’Afrique subsahélienne.  En 1953, en Algérie, il rencontre les antagonismes entre minorités, et, surtout, le racisme ordinaire des Européens ; il prend alors la mesure des conséquences subjectives causées par l’écrasement politique et culturel des Algériens colonisés.

Mustapha Zitouni

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + treize =