Poursuite des travaux du séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique

Les travaux du 8e séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, ouvert jeudi à Oran, se poursuivent vendredi avec des réunions à huis clos.

Deux sessions sont programmées pour cette deuxième journée, la première traitant de la question de la menace terroriste en Afrique et de l’amélioration des mécanismes de lutte contre ce fléau.

Cette session, présidée par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, débâtera de divers aspects de la menace terroriste en Afrique, avec l’échange de visions et d’expériences dans le domaine de la lutte contre ce phénomène au niveau du continent, surtout avec la croissance des menaces dans la région du Sahel.

Cette session permettra, par ailleurs, de mettre la lumière sur les cadres et mécanismes juridiques actuellement en place en matière de lutte anti-terroriste, ainsi que la présentation des expériences des pays africains dans ce domaine, en mettant l’accent sur l’échange des expériences et la coopération institutionnelle pour la lutte contre ce fléau.

Parmi les participants, se trouvent le ministre tchadien des Affaires étrangères, le président de du Conseil de la paix et de la sécurité (CPS), Bankole Adeoye, directeur du Centre africain des études et de recherches sur le terrorisme.

La deuxième session traitera, quant à elle, de l’amélioration de la coordination entre le Conseil de la paix et de la sécurité de l’Union africaine et le Groupe A3 (Kenya, Niger et Tunisie), en plus d’un nouveau membre dans les Caraïbes (Saint Vincent-et-Grenade), pour soutenir la voix de l’Afrique au Conseil de sécurité de l’ONU.

Des membres des pays représentés et des hauts fonctionnaires de l’Union africaine et des Nations Unies participent à la discussion de ces questions.

La première journée de ce séminaire, qui a été inaugurée par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a été consacrée à la question de la bonne gouvernance en Afrique.

Ce 8e séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique de trois à pour  thème « assistance aux nouveaux membres africains au Conseil de sécurité des Nations unies dans le traitement des questions de paix et de sécurité dans le continent africain ».

Cette rencontre de haut niveau enregistre la présence de ministres d’Etats membres au Conseil de la paix et de la sécurité de l’Union africaine, des membres africains au Conseil de sécurité de l’ONU, ainsi que des experts et des représentants d’organismes africains, les Nations unies et de la Ligue arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 1 =