OUVERTURE DES PLIS POUR 08 CITE « U » D’ORAN: 105 soumissionnaires ont retirés les cahiers des charges et répondus à l’avis d’appel

La direction des équipements publics de la wilaya fait état que l’avis d’appel d’offres pour la rénovation de 08 cité ‘’U’’, lancé au début de cet été, a été clôturé et l’ouverture des plis devra se faire incessamment. Le responsable a souligné que la priorité est accordée aux cités universitaires de Haï El Badr (ex- Boulanger), du 19 Mai, Zeddour-Brahim Belkacem à l’Usto, de Belgaïd, la cité ETO, la cité Emir Abdelkader de Bir El Djir, la résidence «Les Volontaires» et Belbouri Saïd Ahmed à proximité d’Es-Senia». Pas moins de 105 soumissionnaires ont retirés les cahiers des charges et répondus à l’avis d’appel. Dans ce cadre, les trois directions régionales des œuvres universitaires de la wilaya d’Oran ont communiqué au maître d’œuvre chargé de la gestion et l’exécution des travaux la liste des opérations prioritaires devant bénéficier de ce programme dont le budget est estimé à 45 milliards de centimes. La réhabilitation des cités universitaires est posée avec acuité, celle-ci s’impose en toute urgence, indique-t-on, vu le délabrement que connaissent plusieurs résidences. La phase d’ouverture des plis prévus pour la semaine à venir devra déterminer la date de lancement des travaux. La même source précise que plusieurs cités universitaires sont d’autant plus en dégradation avancée que les responsables locaux ont jugé utile d’élaborer un programme de réhabilitation exceptionnelle», soulignant que «ce grand projet porte dans ses dimensions l’amélioration des conditions d’hébergement des étudiants». Il s’agit en l’occurrence de 17 cités universitaire concernées, qui sont dans un état lamentable, avait révélé les rapports de la Commission de l’enseignement supérieur de l’APW d’Oran. Plusieurs de ces résidences universitaires ont, par le passé, fait l’objet de la même opération ayant été opérée par l’Office national des œuvres universitaires (Onou). À travers ces opérations, l’objectif recherché est de se soumettre aux normes d’hébergement universitaire, en toute évidence, deux étudiants par chambre. Cette opération de réhabilitation et de rénovation, qui vise également la dotation en équipements, devra être exécutée par circonférence, soit l’ouverture de plusieurs chantiers en mode d’alternances. Une évaluation actualisée de l’état des structures élaborée par les trois directions compétentes a fait ressortir quatre opérations à prendre en charge en priorité. Il s’agit des blocs de la résidence ‘‘Les volontaires’’ qui, rappelons-le, est la plus ancienne des campus à Oran, dont l’état actuel nécessite d’importants travaux de réfection, notamment des lieux d’hébergement qui accueillent 400 lits. La structure a besoin aussi d’un nouveau poste transformateur et d’une chaudière. Le deuxième chantier figurant sur la liste des travaux  prioritaires consiste en la réhabilitation de la cité Belbouri-Saïd, qui  nécessite des travaux de réfection et rénovation d’un bloc, en plus de son agencement d’un chauffage central. Vient ensuite la cité universitaire de Maraval dont deux blocs doivent être rénovés. Enfin, la cité ETO de 2.000 lits, fermée depuis plusieurs années, devrait être réhabilitée dans le cadre de ce programme dont le financement est inscrit au budget du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Hadj H

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + onze =