NOUVEAU PARC D’ATTRACTIONS «HABIBAS LAND»: Un projet en mode ‘’pause’’ depuis 03 ans, avec 60% de taux d’avancement

Attendu avec hâte par les Oranais,  le projet du nouveau parc d’attractions d’Oran « Habibas Land », ne sera pas livré dans les délais prévus. En effet, ce grand chantier de réalisation est l’arrêt depuis plus de 03 ans déjà, sans qu’une explication ne soit donnée ni aucune raison éclairée, sachant que  les travaux  avait atteint 60% de taux de réalisation. Ce projet, d’un coût prévisionnel de 7,4 milliards de DA,  est érigé sur une superficie de 25 hectares située au boulevard millenium à l’est du chef-lieu de la wilaya. Il a été lancé en avril 2017 et devait être réceptionné en 2020, pour être intégrer dans le circuit touristique des jeux Méditerranéens prévus à Oran.  Le directeur de l’EPIC de gestion du parc d’attractions d’El Hamri, qui est aussi partenaire de cet investissement, a indiqué que ce projet comprend plusieurs infrastructures attractives, de loisirs et de détente avec des jeux en plein air et aquatiques, offrira des activités scientifiques pour les élèves des différents paliers de l’éducation.  Un parc de nouvelle génération, très attendus par la population d’Oran,  a pour objectif de créer un site attractif multifonctionnel pour la population et de doter la capitale de l’Ouest d’infrastructures modernes visant le renforcement de son statut de ville métropolitaine de la Méditerranée. A l’instar des loisirs prévues dans cet espace forain de 34 attractions, il offrira, entre autres, des prestations diverses comme la restauration, ainsi que d’autres prestations, avec notamment un établissement  hôtelier. Créé en partenariat public-privé avec une société chinoise de droit algérien et l’Epic d’El Hamri, sous la règle 51/49, avait tout pour être catapulté et achevé dans les meilleurs délais. Qu’est ce qui cloche dans ce projet, comment pourrait-on justifié cette arrêt virale, que bon nombre de projets ont subis à Oran. La communauté oranaise et l’opinion public espèrent que le nouveau wali d’Oran, daigne se pencher sur ce dossier, pour le quel, une enveloppe financière astronomique a été déboursée.

Hadj H

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − trois =