MOSTAGANEM: Arrestation de passeurs de harraga

Les éléments de la police judiciaire de Mostaganem ont arrêté deux organisateurs de voyages d’immigration clandestine par voie maritime, a-t-on appris, jeudi passé, auprès des services de la Sûreté de wilaya. L’opération fait suite à une plainte déposée par deux victimes de vol par des individus qui leur ont proposé de tenter d’immigrer clandestinement par mer contre le versement d’une somme de 600.000 DA par personne. Immédiatement, les policiers ont entamé leurs investigations aboutissant à l’arrestation des mis en cause. L’enquête a révélé que les deux prévenus agissaient avec la complicité de trois autres personnes actuellement en fuite. Cette bande attirait les candidats à la harga pour les dépouiller de leur argent. Perquisitionnant le domicile du principal suspect, les policiers ont saisi un zodiac. Accusés de délit de tentative d’organisation de voyages d’immigration clandestine, de vol avec menaces et d’escroquerie, les détenus ont été déférés devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem, qui a renvoyé le dossier pour leur comparution immédiate devant le juge. Les deux prévenus ont écopé d’une amende de 20.000 DA chacun, alors que l’enquête se poursuit toujours avec le principal suspect. Par ailleurs, les éléments de la police judiciaire de Mostaganem ont réussi à mettre en échec une tentative d’immigration clandestine par voie maritime impliquant six individus, a-t-on appris, mercredi dernier, de la direction de la Sûreté de wilaya. L’opération a eu lieu lors d’une patrouille d’éléments de la police judiciaire effectuée vers deux heures, au niveau de la plage des «Trois frères» à Kharrouba, à la périphérie de Mostaganem. Ces candidats à l’immigration clandestine, originaires des wilayas de Mostaganem et d’Alger, ont été arrêtés au moment où ils s’apprêtaient à embarquer en direction des côtes espagnoles. L’organisateur de cette opération est actuellement en fuite et activement recherché, a-t-on précisé. Les policiers ont découvert sur place un moteur de 40 CV, une pompe à air, un gilet de sauvetage et deux jerricans d’essence de 30 litres chacun, a ajouté la même source. Les prévenus ont été déférés devant la justice et ont écopé d’une amende de 20.000 DA chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept − quatre =