Mondial-2022/Djibouti-Algérie: «Un rendez-vous préparatoire en vue du match face au Burkina Faso »

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football Djamel Belmadi, a déclaré dimanche que le match face au Djibouti, vendredi au Caire (14h00, algériennes), dans le cadre de la 5e journée (Gr.A) des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, constituera « une bonne préparation », en vue de la dernière rencontre décisive face au Burkina Faso, mardi 16 novembre à Blida (17h00).

 » L’objectif est de remporter cette rencontre. Certes, l’adversaire n’est pas le plus coriace du groupe, avec 0 point au compteur. Nous allons aborder ce rendez-vous avec sérieux pour le gagner. Ce sera une bonne préparation en vue du dernier match face au Burkina Faso. Il y’a des joueurs qui sont sous la menace d’une suspension, il y’a d’autres qui ont peu joué récemment, et d’autres qui ont eu un volume de jeu élevé. Nous allons faire en sorte de gérer au mieux l’effectif qu’on a entre les mains », a indiqué Belmadi, lors d’une conférence de presse tenue au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa.

Au terme de la 4e journée, l’Algérie et le Burkina Faso occupent conjointement le fauteuil de leader avec 10 points chacun, devant le Niger (3 pts), alors que le Djibouti ferme la marche avec 0 point. Dans l’autre match de ce groupe, le Burkina Faso recevra le Niger, vendredi au Grand stade de Marrakech (14h00).

En vue de ces deux dernières rencontres des éliminatoires, Belmadi a fait appel à 25 joueurs, avec notamment le retour des défenseurs Mohamed Réda Halaïmia (KFCO Beerschot/ Belgique), Mehdi Tahrat (Al-Gharafa SC/Qatar), ou encore Ayoub Abdellaoui (Al-Ittifaq/Arabie saoudite). En revanche, l’équipe nationale sera privée des services du milieu de terrain de l’OGC Nice (France) Hicham Boudaoui, qui souffre d’une lombalgie et de Mohamed Farès (Genoa/Italie), victime d’une blessure musculaire.

« Il y’a le Burkina Faso qui arrive derrière, nous devons bien gérer tous les aspects: cartons et la forme des joueurs », a-t-il ajouté.

Face à Djibouti, Belmadi compte aligner une équipe remaniée, une manière de ménager les tauliers de l’équipe en vue du match décisif face aux « Etalons ».  » Je vais aligner deux équipes compétitives pour gagner ces deux matchs. Ce que je chercherai, c’est le respect de tous nos adversaires, c’est ce qui a fait que nous sommes ce qu’on est aujourd’hui, mais il y’aura une grande pensée pour le match du Burkina Faso, c’est une certitude », a-t-il souligné.

Appelé à évoquer son sentiment pour son retour au Caire, deux ans après avoir menée les « Verts » à remporter la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019, le coach national n’a pas caché son émotion. « Ca me rappelle les beaux souvenirs de la CAN 2019 que nous avons remporté là-bas. Nous avons décidé de prendre le même hôtel, les joueurs sont heureux de faire ce déplacement, le climat est parfait, nous serons dans des conditions exceptionnelles, notamment la pelouse ».

« Content pour le retour des supporters »

Concernant la liste des joueurs établie pour ces deux derniers rendez-vous des éliminatoires, Belmadi a tenu à défendre ses choix, non sans se montrer remonté contre les critiques.

« Je ne suis pas là pour construire pour 2030 !, il y’a des joueurs qui sont confrontés à une rude concurrence. On est dans une perpétuelle recherche de performance, à partir de là, je fais mes choix qui peuvent ne pas satisfaire tout le monde. Il n’y a pas un Algérien, qui joue en Europe ou bien en Algérie, qui n’a pas été passé en revue. Il y’a des gens qui critiquent mes choix pour critiquer seulement sans se soucier des considérations ».

Interrogé sur les raisons du départ avancé pour le Caire, prévu lundi via Paris, à quatre jours du match face à Djibouti, Djamel Belmadi a tenu à apporter ses explications.

« L’aspect de la récupération sera primordial, indispensable. Nous leur avons fait éviter (les joueurs évoluant en Europe, ndlr) de venir à Alger, on a préféré les rassembler à Paris, pour ensuite s’envoler pour le Caire. Nous allons rallier Alger juste après la fin du match, pour préparer le match face au Burkina Faso. Il y’a des joueurs qui ont un excédent de temps de jeu, ils seront ménagés face à Djibouti. Il y’aura une gestion de l’état de forme de chaque élément ».

Enfin, Belmadi s’est dit content par la décision de la Confédération africaine (CAF), d’autoriser la présence de 14,000 supporters, pour le dernier match face au Burkina Faso.

« Nous remercions d’abord les pouvoirs publics, pour avoir accepté d’ouvrir le stade pour nos supporters, il y’a eu une demande qui a été faite à la CAF. Si on veut qu’on soit présents aux barrages du Mondial 2022, il faut que ça se passe bien le jour du match face au Burkina Faso. Je demande aux supporters de respecter l’hymne national de l’adversaire, c’est très important, ça va au-delà du football. Il va y avoir ce contrôle sanitaire, il faudra se montrer bon élève, pour avoir plus de chances de voir un stade au grand complet, en prévision du match des barrages (mars 2022, ndlr) », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + sept =