MENACES AUX FRONTIERES: « Les algériens doivent se tenir prêts »

Les Algériens doivent se « tenir prêts » à faire face à la menace que « font peser certaines parties ennemies sur la sécurité de la région », a affirmé la revue El Djeïch dans son dernier numéro, soulignant la nécessité de « renforcer le front interne » pour « faire échec à tous les complots ennemis et aux campagnes médiatiques tendancieuses » visant l’Algérie. « La détérioration de la situation régionale le long de notre bande frontalière et la menace que font peser certaines parties ennemies sur la sécurité de la région ces derniers temps, ces menaces, même indirectes, nous concernent et nous devons nous tenir prêts à y faire face », a-t-elle écrit dans son éditorial. La revue a soutenu, à ce titre, que « bien plus, nous y sommes contraints parce que notre pays a des obligations régionales imposées par son rôle pivot, outre ses positions de principe immuables de soutien à toutes les causes justes ». Réaffirmant la détermination des éléments de l’ANP et du peuple à « surmonter tous les aléas et contraintes objectives urgentes », la revue a jugé « plus que jamais nécessaire d’investir dans les capacités du peuple algérien à faire face à toutes les épreuves, dans le but de conforter et de renforcer le front interne et de faire ainsi échec à tous les complots ennemis et aux campagnes médiatiques tendancieuses orchestrées par des parties hostiles connues, visant à saper l’unité du peuple et, par delà, à l’orientation nationale sincère, juste et courageuse adoptée par les hautes autorités du pays ». Selon la revue El Djeïch, « le combat contre ces plans hostiles visant notre pays implique la nécessité, pour notre peuple, d’être conscient des desseins inavoués que cherchent à concrétiser ces parties ennemies et, par voie de conséquence, sa mobilisation autour de sa direction pour les déjouer ». Elle a estimé qu' »il sera possible au peuple de leur faire échec comme il a réussi à le faire toutes les fois que ces cercles et officines avaient tenté de porter atteinte à notre pays », rappelant, à ce propos, les déclarations du chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Saïd Chanegriha. Ce dernier affirmait que « nous sommes pleinement confiants en la profonde conscience de notre peuple de l’ensemble des défis à relever et des enjeux à remporter en cette étape cruciale et sensible que traverse notre pays, tout comme nous croyons pleinement en ses capacités à apporter sa contribution ainsi que son adhésion positive et réelle au succès de cette démarche nationale sincère ». La revue a souligné également, dans son éditorial, que le peuple algérien « ira de l’avant sur la voie de l’édification des fondements de l’Algérie nouvelle à laquelle ont aspiré les générations de l’indépendance qui ont fait le serment de marcher sur les pas de leurs aînés, hommes fidèles, qui ont consenti le sacrifice suprême pour leur pays et leur peuple ». La revue a affirmé, par ailleurs, que la pandémie du coronavirus « n’a en aucun cas affecté l’activité normale des unités de l’Armée », et que « les unités industrielles ont maintenu leur rythme de production, tel que fixé par le plan, réussissant ainsi à couvrir les besoins nationaux ». « Ceci, en attendant d’entamer la concrétisation de la vision à long terme du Haut commandement de l’ANP de développer les industries militaires et d’élargir l’éventail de leur gamme, dans le cadre d’une orientation générale visant à conférer une forte impulsion aux industries nationales et à les promouvoir pour qu’elles profitent à l’économie nationale dans la prochaine phase », a-t-elle expliqué. Elle a rappelé, à ce titre, qu’ « il est attendu que nos industries militaires pénètrent les marchés régionaux et internationaux, pour contribuer à remporter la bataille de la diversification de l’économie, ce qui a été affirmé par monsieur le général de corps d’armée lors de sa dernière visite à la Base centrale logistique ». Commentant la participation de l’ANP à la lutte contre le coronavirus, la revue a rappelé que celle-ci n’a « ménagé aucun effort depuis l’apparition de cette pandémie dans notre pays » et qu’elle a « mobilisé tous les moyens de l’ANP pour soutenir le système national de santé ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + trois =