M. Merad affirme la volonté du Présidentde la République de consacrer la gouvernance locale

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Brahim Merad a affirmé mercredi, la volonté du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, de consacrer la gouvernance locale équilibrée qui permettrait à la commune de jouer un rôle efficace et vital sur la voie du développement local.

Dans un message de vœux à l’occasion de la célébration de la « Journée nationale de la commune », coïncidant avec le 18 janvier de chaque année, le ministre a indiqué que le président Tebboune « a décidé l’ouverture d’un atelier pour amender le code communal et l’adapter aux enjeux actuels », notamment en consacrant la gouvernance locale équilibrée et rationnelle et en permettant à la commune de jouer un rôle efficace et vital sur la voie d’un développement local global, équitable et durable, notamment en instaurant une dynamique économique locale créatrice de richesses et d’emplois ».

Il a souligné que l’ouverture de l’atelier d’amendement du code communal intervient dans le contexte du programme du Président Tebboune visant à « renouveler l’édifice institutionnel de l’Etat algérien conformément aux principes de l’Algérie nouvelle et aux aspirations de ses enfants ».

Merad a appelé les responsables de la gestion de la collectivité locale de base à « travailler ensemble afin de poursuivre le processus de construction de la commune pour réaliser davantage d’acquis », les exhortant à « redoubler les efforts et à aller de l’avant dans l’amélioration des services fournis aux citoyens et à accélérer la cadence de la mise en œuvre de l’ambitieux programme de développement dans une nouvelle ère fondée sur le travail, l’innovation et le développement ».

Le ministre a également insisté sur l’importance « du fonctionnement permanent des structures administratifs et techniques et des structures éducatives du cycle primaire, de la propreté de l’environnement, de l’entretien et de l’aménagement de l’espace public de proximité urbain et rural », saluant, à l’occasion, « les efforts des élus au niveau des assemblées populaires communales (APC) ».

Après avoir confirmé son soutien et son accompagnement à ces élus, M. Merad a appelé à la nécessité de « consacrer les principes du travail participatif avec les différents acteurs de la société civile, mettre en place des mécanismes permanents de dialogue et de concertation, renforcer l’écoute des citoyens de toutes catégories sans exception ni exclusion et assurer une prise en charge continue de leurs préoccupations ».

Il convient de rappeler que la Journée nationale de la commune, coïncidant avec la promulgation du premier code communal algérien en 1967, a été instituée sur décret présidentiel publié en 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × cinq =