LUTTE CONTRE LE CRIME ORGANISE TRANSFRONTALIER: Renforcement de la coopération policière interafricaine

L’Algérie a abrité, mercredi, les travaux de la 4e Assemblée générale (AG) du Mécanisme Africain de Coopération Policière (AFRIPOL), tenus par visioconférence sous la présidence du Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Farid Bencheikh, et consacrés à l’examen des moyens de renforcement de la coopération policière en matière de lutte contre le crime organisé transfrontalier, indique un communiqué de la DGSN. Dans son allocution d’ouverture, M. Bencheikh a plaidé pour « le renforcement du mécanisme de coopération policière africaine en matière de lutte contre le crime organisé transfrontalier », mettant en avant « l’intérêt particulier et le soutien inconditionnel de l’Algérie à l’AFRIPOL ». « L’expansion de la cybercriminalité, du blanchiment d’argent, de la corruption et le déplacement des criminels entre les frontières ont été à l’origine de l’émergence de menaces ayant impacté l’économie et la sécurité des pays et des citoyens en Afrique », d’où l’impérative « conjugaison des efforts et du développement des capacités policières afin de relever ces défis », a-t-il poursuivi. Pour sa part, le directeur exécutif d’AFRIPOL, Tarek Ahmed Cherif, a relevé l’impératif de « renforcer la coopération entre les pays africains en matière de lutte contre toutes les formes de crimes, dont le terrorisme qui recourt au cyberspace pour porter atteinte à la sécurité des pays et des sociétés ». Par ailleurs, les participants ont salué, dans leurs interventions, les efforts déployés par l’Algérie pour le rétablissement de la paix et de la sécurité en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 15 =