Instrumentalisation de la question des droits de l’homme: Le parlement Arabe condamne une immixtion éhontée dans les affaires de l’Algérie

A son tour, le parlement arabe a fermement condamné la résolution au contenu infondé et erroné du Parlement européen sur la liberté d’expression et de la presse en Algérie, affirmant qu’il s’agit d' »une immixtion éhontée dans les affaires internes de l’Algérie.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 12 mai, a condamné la résolution du parlement européen visant l’Algérie, et lui recommande de cesser de s’ingérer dans les affaires internes des pays arabes. Le parlement arabe réitère son indignation et désapprobation à l’attitude de l’institution européenne la qualifiant d’ingérence flagrante dans les affaires internes d’un pays souverain, et estimant sa résolution de continuité d’un processus inadmissible de désinformations stéréotypées lorsqu’il s’agit d’examiner la situation des droits de l’homme dans les pays arabes.

Et par conséquent, le parlement européen rejette en bloc les mensonges et désinformations contenus dans son rapport, manquant de données objectives et crédibles.

Enfin, le Parlement arabe a dénoncé le vocabulaire inacceptable et le langage arrogant contenus dans la résolution. Ce qui constitue une violation flagrante des principes des Nations Unies, mais des us et des lois internationales qui affirment le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des États.

Il est juste de rappeler que le parlement européen devrait s’occuper de ses propres scandales à répétition notamment par la série de scandales de corruption, de violation flagrante de la charte de l’ONU, et du principe de non-ingérence dans les affaires internes des pays.

Le parlement arabe appelle l’institution européenne à cesser son instrumentalisation de la question des droits de l’homme et à cesser de jouer le tuteur des pays arabes.

Zitouni Mustapha   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − 20 =