L’OPERATION D’INSERTION DEVRA TOUCHER 25.000 JEUNES A ORAN: Après des années d’attente, enfin l’épilogue des contrats ‘’pré-emploi’’

Les jeunes contractuels du pré-emploi et filet social de la wilaya d’Oran ont accueillis avec emballement la décision de la tutelle d’insérer les jeunes recrutés dans le cadre du pré-emploie. Ils sont près de 25.000 jeunes à Oran qui ont accepté des contrats de pré-emploi pour ne pas rester en chômage. Jusqu’à aujourd’hui, ils mènent une vie d’indigence avec des salaires dérisoires et sans aucun droit. Travailler durant des années dans le même poste avec  un très maigre salaire mensuel variant entre 5000 et 15.000 Dinars sans être titularisés est une véritable injustice. Cette décision a été prise par le gouvernement en dépit de la conjoncture financière du pays. Le ministre de tutelle a souligné l’importance de la formation et de la qualification des jeunes leur permettant d’intégrer le monde du travail. Il est à rappeler qu’en février dernier, la tutelle avait promis la titularisation des employés recrutés dans le cadre des contrats pré-emploi, tant ceux recruter dans le secteur de l’administration que le privé assurant, à l’époque que « le nombre avoisine les 360 000 à l’échelle nationale, en s’attelant à régler ce problème dans les meilleurs délais. Enfin, le lancement de cette  opération d’insertion intensifiée des jeunes devra se faire « dans les toutes prochaines semaines », annoncé la tutelle. Le ministre de tutelle a instruits à l’effet de « veiller à la poursuite des efforts visant à améliorer les prestations du service public et prendre en charge les dossiers prioritaires, notamment celui de l’insertion professionnelle des jeunes dans le cadre des contrats de pré-emploi ». Soulignant la nécessité de « suivre quotidiennement et rigoureusement l’opération d’insertion pour la parachever dans les délais impartis, en vertu du décret exécutif n°19-336 du 08 décembre 2019 ». Dans le même sillage, le ministre du Travail a insisté sur l’impératif d’assurer « un bon accueil au profit aux citoyens et d’écouter leurs préoccupations, en œuvrant sans relâche pour la lutte contre le fléau de la bureaucratie et en fournissant un service public de qualité dans le cadre du respect en vue de donner une image positive du secteur au niveau local ». En ce qui concerne les directeurs de wilayas, le ministre a affirmé que cette opération visait à « impulser une nouvelle dynamique au niveau local en offrant aux jeunes cadres les possibilités d’accéder aux postes de responsabilité, dans le cadre du plan mis au point pour la promotion des ressources humaines au niveau du secteur, et sur la base de la compétence, premier critère des promotions ». L’installation s’est faite sur la base d’une « opération d’évaluation rigoureuse de la performance qualitative et quantitative des cadres au niveau local, afin d’améliorer la gouvernance et le service public au niveau du secteur et promouvoir la qualité des relations avec le citoyen », a conclu le ministre.

Hadj Hamdouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + seize =