L’ONU salue le rôle de l’Algérie dans la révision du fonctionnement du système de coordonnateurs résidents

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté à l’unanimité une résolution visant à revoir le fonctionnement du système redynamisé des coordonnateurs résidents y compris ses modalités de financement rendant hommage au rôle et à la contribution remarquables de l’Algérie à ce processus.

Jeudi, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté, par consensus, la résolution relative à l’examen du fonctionnement du système redynamisé des coordonnateurs résidents, « co-facilitée » par les représentants permanents de l’Algérie, Sofiane Mimouni et du Danemark, Martin Herman. Lors de la session consacrée à l’adoption, les Etats membres ont tenu à rendre un hommage particulier à l’ambassadeur Sofiane Mimouni, au terme de sa mission à New York, pour son travail et sa contribution remarquables au travail des Nations Unies, y compris dans le cadre de la réforme du Système des Nations Unies pour le Développement.

S’exprimant à l’occasion, l’ambassadeur danois, a déclaré que grâce aux efforts consentis par le diplomate Sofiane Mimouni en sa qualité de co-facilitateur de ce processus important et difficile, un consensus a pu être dégagé, ce qui a permis l’adoption d’une résolution de l’Assemblée générale qui devrait contribuer au renforcement du système redynamisé des coordinateurs résidents, notamment ses modalités de financement qui demeurent un élément essentiel pour la réussite de cette réforme.

L’Assemblée générale ambitionne d’assurer un financement suffisant, prévisible et durable au système redynamisé des coordinateurs résidents l’objectif étant de de combler le déficit financier enregistré depuis la mise en place de ce système. L’adoption de cette résolution, par consensus, marque le couronnement des efforts de l’Algérie et sa contribution indéniable au travail de l’ONU.

Le texte traduit, également, l’appui de la communauté internationale au processus de réforme initié par le Secrétaire général de l’ONU, M. Antonio Guterres, en particulier la réforme du système des Nations Unies pour le Développement qui devrait contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable, ajoute-t-on de même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 10 =